E.Leclerc cède sous la pression des consommateurs

Marre d'être pris pour des dindes ! Michel-Edouard Leclerc a cédé sous la pression de près de 98.000 consommateurs qui lui réclamaient un étiquetage honnête. La mobilisation a payé : la mention « 100% filet » sur ce produit qui ne contient pas 100% de viande a enfin disparu.

En savoir plus

TAFTA : "On prend les gens pour des idiots"

Déni de démocratie, gel des standards sociaux et environnementaux, bénéfices économiques hypothétiques : dans les colonnes de Greenpeace Magazin, Thilo Bode, président et fondateur de foodwatch, alerte sur les dangers du Traité transatlantique.

En savoir plus

Liebig, Maggi : comment ils se moquent des consommateurs

Maggi, ciblée par l'une des pétitions initiées par foodwatch, semble avoir ressenti le besoin d’adapter son emballage. Mais en guise de changement, la marque se contente de nous servir de la poudre aux yeux. Même constat du côté de Liebig : les partisans d’un étiquetage honnête n’ont toujours pas grand-chose à se mettre sous la dent.

En savoir plus

Origine de la viande : le Parlement européen pour un meilleur étiquetage

Le Parlement européen souhaite que les consommateurs puissent savoir d’où vient la viande qu’ils consomment, y compris celle utilisée dans les produits préparés comme les lasagnes. Il s'est prononcé à une large majorité en faveur d’une résolution allant dans ce sens.

En savoir plus

Le TAFTA n'est pas qu'une affaire de clignotants

Le traité transatlantique (TAFTA) n'est pas un simple accord sur l'harmonisation de quelques normes techniques qui gênent les échanges entre Etats-Unis et Europe. Le réel enjeu, c'est la protection du consommateur et de l'environnement. Les négociations en cours laissent présager du pire, alors même que la législation européenne en matière d'alimentation n'a cessé de montrer ses limites ces dernières années.

En savoir plus

Étiquetage : les règles changent, les ruses continuent

Plus de transparence, de clarté, de traçabilité : c’est ce que l’on aurait aimé trouver dans le nouveau règlement européen sur l’étiquetage des aliments. L’essentiel de ses dispositions entrent en application le 13 décembre, et le moins que l’on puisse dire, c’est que les consommateurs en sont les grands perdants. Les revendications des lobbies agroi-alimentaires, en revanche, semblent avoir été entendues.

En savoir plus

Contraindre l'industrie alimentaire à dire toute la vérité au consommateur (foodwatch)

La France agricole, 06/05/2014

foodwatch dans les médias

Les médias relaient largement les campagnes de foodwatch France. En voici un bref aperçu.

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Déjà internautes inscrits !


La spéculation sur les denrées alimentaires

Avec leurs paris sur les prix des matières premières, les banques font monter les prix des denrées alimentaires et se rendent complices de la faim dans le monde. Il faut arrêter la spéculation sur les matières premières dans le monde entier!

En savoir plus

Suivez-nous

                  

Qui est foodwatch ?

foodwatch milite pour plus de transparence de la part de l'industrie agroalimentaire, désigne les responsables et met les politiciens face à leurs responsabilités.

En savoir plus

foodwatch dans les médias

Depuis la création de foodwatch en 2002, les médias internationaux ont relayé les campagnes et les revendications de l'ONG. Voici un bref aperçu de la couverture médiatique francophone.


EN SAVOIR PLUS

La newsletter foodwatch
abonnés:

Vous aussi, inscrivez-vous !

  • 21/07/2015 Ruses légales

    Charcuterie, merguez, kebabs... certifiés non conformes !

    Allumer le barbecue serait-il devenu un comportement à risque ? Oui, si l’on en croit les chiffres ahurissants des derniers contrôles de la répression des fraudes (DGCCRF). plus d’un quart des produits à base de viande examinés ne respecte pas les règles en vigueur en France – à commencer par les saucisses et autres merguez.LIRE

  • 07/07/2015 TAFTA/TTIP

    TAFTA : interpellez vos eurodéputés !

    Mercredi 8 juillet, une résolution sur le traité transatlantique sera soumise au vote des parlementaires européens. C'est le moment d'interpeller vos eurodéputés, afin de leur faire entendre la revendication de plus de deux millions de citoyens : non au TAFTA !LIRE

  • 02/07/2015 Ruses légales

    E.Leclerc cède sous la pression des consommateurs

    Michel-Edouard Leclerc a cédé sous la pression de près de 98.000 consommateurs qui lui réclamaient un étiquetage honnête. La mobilisation a payé : la mention « 100% filet » sur ce produit qui ne contient pas 100% de viande a enfin disparu. Le fabricant reconnaît ainsi clairement qu’il n’est plus acceptable de nous prendre pour des dindes.LIRE