Coca-Cola France finance la science

Paris

Fédération française des diabétiques : 268.552 € (2012-2014), pour former des patients experts accompagnant les diabétiques. La Fédération travaille par ailleurs en partenariat avec l’association internationale des fabricants d’édulcorants (ISA).

Centre National pour le Développement du Sport (CNDS) : 1.118.926 € (2014 et 2015), un don que le CNDS (sous la tutelle du Ministère chargé des sports) consacre… à la lutte contre l’obésité des jeunes.

Institut Européen d’Expertise en Physiologie (IEEP) : 719.200 € (2010-2014), recherches sur les édulcorants intenses

Comité national olympique et sportif français : 300.000 € (2014-2015)

Dietecom : 124.450 € (2010-2015), 1er salon de la nutrition destiné aux professionnels de la santé qui fait la part belle aux intervenants favorables aux édulcorants.

Association française des diététiciens nutritionnistes : 117.764 € (2010-2015), activités scientifiques et de communication

Centre de recherche pour l’Etude et l’Observation des Conditions de vie (CREDOC) : 85.000 € (2011-2012), analyses de consommation des boissons.

Lille

Institut Pasteur de Lille : 22.500 € au moins (2013-2015), pour des communications scientifiques. Jean-Michel Lecerf, chef du service nutrition de l'Institut, n’hésite pas à soutenir publiquement les édulcorants, intervient dans des débats sponsorisés par Coca-Cola.

Poitiers

Université de Poitiers : 228.104 € (2013), pour financer une unité d’enseignement libre pour donner, aux étudiants « toutes les clefs d’une bonne hygiène de vie ».

Lyon

International Prevention Research Institute : 690.000 € (2013-2014), recherche sur la consommation de sucres. Ses chercheurs produisent des études rassurantes au sujet des édulcorants.

Givors (69700)

CreaBio : 653.798,33 € (2014-2015), projets de recherche sur les édulcorants intenses. Son co-fondateur, le Pr Marc Fantino, critique systématiquement toute publication défavorable aux édulcorants, intervient dans des congrès médicaux, conseille l’association internationale des fabricants d’édulcorants (ISA).

Chambéry

Association des Médecins de Montagne : 17.000 € (2011-2012), partenariat autour de la boisson Powerade auprès de 320 médecins de montagne. Une façon de brouiller les pistes ?

Fermer