Actualités 21.02.2018

La Tisanière : detox ou intox ?

  • Arnaques sur l'étiquette

Après les soirées raclette, les excès des fêtes et autres galettes des rois, inutile de vous ruer sur la tisane « drainage et élimination pamplemousse » de La Tisanière. Ce que l’on croit être un produit detox est plus proche de l’intox. Comme la demande pour ce type de produits ne cesse de croître, les fabricants inondent les rayons de tisanes aux vertus soi-disant bénéfiques pour la santé. Mais ces promesses ne tiennent souvent pas la route, comme le montre ce nouvel exemple d’arnaque sur l’étiquette.

Méfiez-vous de l’offre foisonnante de thés et tisanes aux supposées vertus pour la santé. Les rayons des supermarchés débordent d’arnaques sur l’étiquette et de produits qui ne tiennent pas leurs promesses. Pour foodwatch, l’infusion « Drainage et Elimination Pamplemousse » de La Tisanière est un exemple de ces produits qui induisent les consommateurs∙rices en erreur.

foodwatch s’est intéressée de plus près aux allégations santé de ce produit ainsi qu’à son étiquetage. Verdict : ne vous fiez pas à la silhouette féminine qui évoque le bien-être ni à la mention « drainage et élimination » mise à l’avant de cette infusion. C’est en lisant les tout petits caractères sous la boîte que l’on apprend que ce sont les queues de cerise présentes dans l’infusion qui permettraient de faciliter les fonctions d’élimination de l’organisme. La Tisanière recommande de consommer 3 tasses par jour, pas moins !

Or pour l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) qui s’est penchée sur la question en 2010, aucune relation de cause à effet ne serait établie entre la consommation de queues de cerises et un bénéfice physiologique lié à une facilitation de l’élimination rénale de l’eau.

Pour comprendre pourquoi La Tisanière peut duper les consommateurs en apposant cette promesse santé sur son produit, il faut chercher du côté de la Commission européenne. Depuis 2012, plus de 2000 allégations de santé doivent être révisées par la Commission. Mais le dossier traîne. En attendant une décision sur l’évaluation de ces allégations, les fabricants ne se gênent pas pour profiter du flou. Les consommateurs∙rices se font donc avoir… en toute légalité, pour le moment.

L’arnaque ne s’arrête pas là. La Tisanière met également en avant la présence de pamplemousse sur presque toutes les faces de l’emballage : par un visuel coloré et en grands caractères sur le paquet. Pourtant, la tisane « drainage et élimination pamplemousse » contient à peine 1% de morceaux de pamplemousse. L’illusion donnée aux consommateurs provient en réalité des 9% d’arôme au goût pamplemousse ajouté au produit. foodwatch a interpelé le fabricant à ce sujet qui lui a confirmé qu’il s’agissait d’arômes non naturels (donc non issus du pamplemousse).

Pour foodwatch, c’est inacceptable. La Tisanière devrait mentionner en toutes lettres que le produit est aromatisé au pamplemousse, très majoritairement à partir d’arômes non naturels, et modifier l’étiquetage de son infusion qui induit en erreur les consommateurs∙rices en retirant la mention « drainage et élimination ».