Fichées par Monsanto ? Et bien, on porte plainte !

Newsletter du 10 mai 2019
foodwatch: Fichées par Monsanto ? Et bien, on porte plainte !

Le Monde et France 2 viennent de révéler un nouveau scandale

Si ce message ne s'affiche pas correctement, consultez la version en ligne ici
Logo Foodwatch

Décidément, les lobbies des multinationales se croient au-dessus des règles !

Le Monde et France 2 viennent de révéler un nouveau scandale : un cabinet de lobbying mandaté par MONSANTO a établi une liste détaillée de plus de 200 personnalités fin 2016 en plein débat sur le renouvellement du glyphosate en Europe. De nombreux journalistes, des personnalités politiques, des scientifiques, mais aussi des membres d’ONG comme nous. Or il s’agit d’une utilisation frauduleuse de données personnelles dont l’objectif est clair : influencer les décisions politiques pour permettre à leur business de perdurer au detriment de l’intérêt général.

Et devinez qui fait partie des gens fichés ? Ingrid, notre directrice de l’information de foodwatch, et moi-même… Nous avons même eu l’honneur de nous voir attribuer la note maximale pour notre opposition à la firme MONSANTO !

MONSANTO ne recule décidément devant rien, mais pas question de les laisser faire : nous avons décidé de porter plainte.

Découvrir les mille et une pratiques de lobbying de MONSANTO pour défendre son glyphosate relève d’un vrai feuilleton depuis 2016 : Monsanto papers, écriture de rapports en faveur de l’herbicide repris purement et simplement dans des documents officiels, etc.

Pourtant le CIRC, Centre International de la recherche sur la Cancer, classait dès mars 2015 le glyphosate comme « cancérogène probable pour l’homme ». La création de ce fichier visait sans doute à contrer cette annonce et d’empêcher que le principe de précaution et la santé publique ne priment !

foodwatch dénonce depuis des années l’opacité qui entoure le renouvellement de l’autorisation du glyphosate en Europe, et nous continuons de militer pour son interdiction en France au plus tard fin 2020, comme s’y était engagé Emmanuel Macron. Mais nous avons besoin de vous pour poursuivre ces combats, maintenant et dans la durée.

Votre soutien et votre voix comptent et nous donnent la force et le pouvoir de changer les choses.

Merci de votre engagement à nos côtés. On continue.

Cordialement,

Karine Jacquemart,
Directrice de foodwatch France

PS : Vos dons renforcent notre rôle collectif. Plus nous sommes nombreux, plus notre voix en tant que contre-pouvoir citoyen a du poids.

Votre soutien est aussi la garantie de notre indépendance : foodwatch refuse toute subvention publique ou contribution d’entreprise qui pourrait présenter le moindre conflit d’intérêt. Ce sont vos dons réguliers qui rendent possibles nos actions. Merci !

Vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu. Par exemple, un don mensuel de 10 € équivaut à 3,40 € après déduction fiscale.