Suspension de l'additif E171. Et après ?

18/04/2019

Le Gouvernement vient de suspendre officiellement la mise sur le marché en France de produits alimentaires contenant du dioxyde titane (E171) qui entrera vigueur à partir du 1er janvier 2020. Composé en partie de nanoparticules, 10 000 fois plus petites qu’un grain de sel, il n’a aucune vertu nutritionnelle mais il comporte des risques pour la santé selon l’agence Nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses).

Petit rappel des faits. Le dioxyde de titane E171 est un additif alimentaire utilisé pour colorer ou faire briller les aliments – particulièrement ceux consommés par les enfants. Les industriels l’utilisent de moins en moins, mais on continue de le retrouver dans des produits comme les bonbons, chewing-gums, chocolats, pâtisseries, sauces, etc.

Il était temps que cette interdiction tombe. Le Gouvernement traînait des pieds pour prendre cette décision pourtant inscrite dans la Loi alimentation depuis octobre dernier. foodwatch et 21 organisations de la société civile ont dû signer une tribune et peser de tout leur poids en janvier pour empêcher le ministre de l’Economie Bruno Le Maire de faire machine arrière sur cette mesure de protection de notre santé.

Cette décision est à relativiser la suspension ne sera effective qu’en 2020 afin sans doute de laisser le temps aux industriels d’écouler leurs stocks. Autant de mois pendant lesquels la santé des consommateurs n’est pas prise en compte.  
    
Cela reste une avancée importante mais qui doit maintenant être généralisée. Il est temps de supprimer de nos assiettes les substances potentiellement dangereuses, à commencer par les additifs alimentaires controversés pour la santé

Bonduelle : nous voulons des légumes, pas des additifs !

signatures. Vous aussi, signez !

Qui s’attend à retrouver des additifs, aux effets controversés sur la santé, dans une poêlée de légumes surgelés ? Bonduelle l'a fait ! Signez notre pétition pour que Bonduelle modifie son emballage et supprime les additifs controversés.  En savoir plus

Dernière modification le 18/04/2019
 
La newsletter foodwatch

Information, mobilisation, revendications : suivre toute l'actu