Monoprix : « Il n’est jamais nectar pour bien faire »

26/09/2017

Après neuf mois d’interpellation de Monoprix sur sa brique de nectar « Orange, Pêche, Abricot » qui se faisait passer pour un jus, la marque modifie enfin son emballage. La mention « 3 nouveaux meneurs de jus » a été remplacée par « Mieux vaut nectar que jamais ». C’est déjà un premier pas ! Mais contrairement à ses apparences orangées, ce nectar est fait à base de jus concentré de… raisin. Alors pourquoi continuer de masquer la présence du raisin sur l’emballage ?

foodwatch a tiré plusieurs fois la sirène d’arnaque depuis février 2017 sur cette brique qui se fait passer pour un jus Orange, Pêche, Abricot. Nombre de personnes se sont jointes à nous pour dénoncer cette pratique qui induit les consommateurs∙rices en erreur. Grâce à notre mobilisation, Monoprix a modifié l’emballage de son produit… en partie.

La face avant de l’emballage indique désormais en tout petits caractères que ce produit est un nectar multifruits à base de concentrés. Avec cette nouvelle mention, Monoprix ne fait finalement que suivre les règles : les dénominations « jus » et « nectar » sont légalement encadrées. Le décret en vigueur sur les jus de fruits et nectars stipule très clairement que la mention « doit figurer, en caractères clairement visibles, à proximité immédiate de la dénomination ». Pourquoi ? Parce qu’il y a une vraie différence entre un nectar et un jus ! Un nectar est un mélange obtenu en ajoutant de l’eau à la purée de fruits et/ou de la purée de fruits concentrés, contenant parfois des sucres ajoutés.

Mais ce produit « Orange Pêche Abricot » de Monoprix reste une arnaque et l’emballage doit vite changer ! Ce qui se fait passer désormais pour un nectar Orange, Pêche, Abricot est en fait un nectar fabriqué majoritairement à base de jus concentré de raisin. Or ce fruit n’est mentionné ni dans la dénomination, ni sur l’image présente à l’avant de l’emballage. Et les trois fruits mis en avant dans le nom du produit représentent moins de la moitié de la composition. C’est inacceptable !

foodwatch et les nombreux consommateurs qui dénoncent ces arnaques continueront de se mobiliser pour demander à Monoprix de changer l’emballage de ce produit, pour qu’enfin il corresponde à la réalité de ce qu’il contient.

Dernière modification le 26/09/2017
 
La newsletter foodwatch
abonnés:

Vous aussi, inscrivez-vous !