Sucre : il s'incruste même là où on ne s'y attend pas

14/11/2017

Le sucre est présent dans de nombreux produits alimentaires industriels, souvent à notre insu. Pourtant, une consommation excessive de sucre a des conséquences importantes sur notre santé. Aujourd’hui en France, la moitié des adultes est en surpoids et, parmi ceux-ci, un sur six souffre d’obésité, ce qui augmente le risque de diabète de type 2. Dans la jungle de produits transformés, foodwatch révèle 9 exemples de produits aux quantités de sucre plutôt surprenantes.  

Le sucre, on l’aime mais avec modération. Le problème est que le sucre est difficile à repérer tant ses dénominations dans les listes d’ingrédients sont nombreuses – plus d'une cinquantaine – et méconnues du public : fructose, dextrose, galactose…. Le sucre joue à cache-cache, en raison du marketing qui l’accompagne, de la nature ‘salée’ du produit ou encore de la dénomination sous laquelle il prend forme dans la liste d’ingrédients. 

Facteur aggravant, les fabricants industriels, qui ont déjà recours au sucre dans beaucoup de produits – de manière peu transparente – y trouvent leur compte : l’ajout de sucre dans un aliment amène souvent à en manger davantage et peut créer une dépendance. De plus, le prix du sucre a tendance à baisser, car il n’existe plus de quotas de production pour le sucre européen depuis le 1er octobre 2017 (moins 0.7% de l’indice FAO des prix du sucre entre septembre et octobre 2017). Ils peuvent donc produire toujours plus de produits sucrés à moindre coût. 

Alors, ouvrez l’œil. Voici 9 exemples de produits aux quantités de sucre surprenantes, voire excessives.

  • 14/11/2017

    Sucre

    Diaporama (10 photos)
    • 9 produits sucrés. Dans les visuels suivants, nous avons pris pour base des morceaux de sucre de 4 grammes. Les équivalences en morceaux de sucre sont basées sur les tableaux des valeurs nutritionnelles de chaque produit. 
    • <b>Poêlée rustique La Parisienne Bonduelle</b>. 12.6g de sucre dans une poêlée de légumes aux lardons ? Bonduelle l’a fait. Les dextroses sont une autre dénomination pour indiquer la présence de sucre.&nbsp;
    • <b>Capri-Sun Multivitamin</b> - Derrière cette boisson dont la communication cible les enfants, on trouve 19g de sucre.&nbsp;
    • <b>Danonino</b>. Petit pot coloré, emballage avec un personnage animalier et surtout : 6g de sucre.&nbsp;
    • <b>Sandwich poulet rôti mayonnaise Daunat</b>. 5,3 g de sucre dans ces sandwiches au poulet : du sucre dans le pain de mie, du dextrose dans le filet de poulet traité en salaison, plus encore du sucre brun, du saccharose. Une multitude de noms dans la liste d’ingrédients qui révèle finalement la présence de sucre.&nbsp;
    • <b>Moutarde à l'ancienne Maille</b>. Du sucre ajouté dans une moutarde à l’ancienne ? On en a trouvé dans ce pot de moutarde pour l’équivalent de 9.4g.&nbsp;
    • <b>Bisque de homard Knorr</b>. Dans cette bisque de homard et langoustines se trouvent 12g de sucres. Etonnant pour un produit de gamme « les moments gourmets».&nbsp;
    • <b>Biscuits Prince de Lu goût chocolat au blé complet</b>. Des biscuits au blé complet avec un prince comme figure ? Consommer trois biscuits équivaut à 19,2g de sucre.&nbsp;
    • <b>Le ravioli bolognaise Panzani</b>. 5,3 g de sucre dans ces sandwiches au poulet : du sucre dans le pain de mie, du dextrose dans le filet de poulet traité en salaison, plus encore du sucre brun, du saccharose. Une multitude de noms dans la liste d’ingrédients qui révèle finalement la présence de sucre.&nbsp;
    • <b>Yop parfum fraise</b>. Une bouteille de YOP Parfum fraise comporte 93.5g de sucre, soit presque quatre fois la quantité recommandée par jour par l’OMS pour… un adulte.

Face aux astuces des fabricants et au lobby du sucre – une ONG a estimé à 21.3 millions d’euros par an les dépenses de ce lobby au niveau de l’UE – foodwatch milite pour :

• Une meilleure qualité nutritionnelle des produits alimentaires

• L’accès des consommateurs à une information claire sur les emballages leur permettant de juger de la quantité de sucre présente dans les produits

• L’arrêt du matraquage marketing ciblant les enfants. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande l’interdiction de la publicité destinée aux enfants lorsque les produits sont trop sucrés ou contiennent des sucres ajoutés.

Trop sucré pour les enfants !

signatures. Vous aussi, signez !

Capri-Sun Multivitamin contient très peu des fruits vantés sur l'emballage, mais beaucoup sucre. Cette boisson n'est pas adaptée pour les plus jeunes. Demandez à Capri-Sun de changer d'emballage et d'arrêter de cibler les enfants dans son marketing ! En savoir plus

Protection des données

 

Rappel : L’Anses (Agence de sécurité sanitaire de l’alimentation) préconise de limiter les apports en sucres totaux à 100g par jour pour un adulte type. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) va plus loin et préconise, elle, une quantité journalière de sucres libres inférieure à 10% de l’apport calorique total pour un adulte, et même idéalement 5%, ce qui équivaut à 25 grammes de sucre par jour, soit 6 cuillères à café de sucre par jour. 

Dernière modification le 14/11/2017
 
La newsletter foodwatch
abonnés:

Vous aussi, inscrivez-vous !