Sucre : une multitude de noms pour un ingrédient unique

15/06/2017

Il est parfois bien difficile de repérer le sucre dans les listes d’ingrédients, tant les dénominations sont nombreuses pour désigner le même ingrédient. Il n’est pas rare que sa présence soit mentionnée par un tout autre terme que celui de « sucre ». Les industriels usent et abusent de ces synonymes incompréhensibles, qui induisent les consommateurs en erreur. Il devient, en effet, très difficile de constater la présence de sucre dans un produit.

L’Anses (Agence de sécurité sanitaire de l’alimentation) préconise de limiter les apports en sucres totaux à 100g par jour pour un adulte type. Elle recommande également de limiter la consommation journalière de boissons sucrées (sodas et jus de fruits) à un verre. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) va plus loin et préconise, elle, une quantité journalière de sucres libres  inférieure à 10% de l’apport calorique total pour un adulte. L’OMS considère même qu’il serait plus adapté de réduire cette quantité à 5%, soit 25g de sucres par jour pour un adulte type. Ce qui équivaut à une limite de 6 cuillères à café de sucre par jour. 

Le sucre est donc un ingrédient qu’il est préférable de consommer avec modération, compte tenu de son impact sur la santé. Dès lors, il est essentiel pour les consommateurs d’avoir accès à l’information nécessaire, afin de pouvoir juger de la quantité de sucre présente dans un produit. 

Là est tout le problème. La variété des noms donnés au sucre est telle que sa présence est parfois cachée derrière une dénomination méconnue de la plupart des consommateurs. Selon plusieurs études, il existerait plus de 50 appellations différentes pour désigner le sucre ! Les fabricants peuvent ainsi facilement masquer la présence de sucre dans certains aliments (notamment transformés), en utilisant des noms inconnus du grand public. Ceci induit le consommateur en erreur, et limite sa faculté à juger de la qualité d’un produit. 

En voici quelques-uns :  Glucose, Fructose, Dextrose, Maltose, Miel, Mélasse, Sirop de riz brun, Sorbitol, Sirop de maïs, Sirop de maïs à haute teneur en fructose, Agave, Jus de canne, Dextrine, Sirop de malt, Sucrose, Sucre de table, Sucre de palme, Saccharose, Sucre de Cannes, Sucre glace, Sirop d’érable, Maltodextrine, Caramel, Sucre de betterave, Sucre brun, Malt d’orge, Sirop de Caroube, Cassonade, Sucre roux, Galactose, Fructose cristallisé, Lactose, Ethyl-maltol, Sucre de noix de coco, Sucre Muscovado, Sucanat, Jus de fruits, Jus de fruits concentré, Sirop de Sorgo, Rapadura… 

Dernière modification le 15/06/2017
 
La newsletter foodwatch
abonnés:

Vous aussi, inscrivez-vous !