Tortellini Lustucru

Jambon cru parmesan

  • Lustucru « plus généreux »… en ingrédients bon marché ! Avec ses tortellini, Panzani nous vend du rêve : oubliez la concurrence, c’est Lustucru le « plus généreux ». Plus généreux peut-être, mais pas en jambon cru et en parmesan, comme on pourrait s’y attendre au vu de cet emballage alléchant. Là où Lustucru se montre plus généreux, c’est en ajoutant à sa farce de l’eau, de la pomme de terre, de la poitrine de porc ou encore de la semoule. On est loin du jambon cru fraîchement coupé et du bloc de parmesan mis en avant sur l’emballage. Qui représentent moins de 27% de la farce.

  • Des pâtes « jambon-parmesan », mais à peine une cuiller de parmesan Tout juste une cuiller de parmesan dans ce paquet de 250g… La marque aurait-elle trouvé sa recette chez les martiens ? La farce des pâtes allongée à l’eau, épaissie à la semoule, parfumée à l’arôme, permet à Lustucru de faire des économies sur le dos du consommateur, dupé par un emballage qui ne correspond pas à la réalité du produit. Les flocons de pomme de terre remplacent une quantité de fromage ou servent à épaissir la consistance du produit.

  • Lustucru répond… qu’elle ne répondra pas aux consommateurs foodwatch a interpellé Lustucru sur ces pratiques qui induisent le consommateur en erreur. Pourquoi seulement 2,8% de parmesan dans des pâtes au parmesan ? Pourquoi mélanger jambon cru et poitrine de porc de piètre qualité ? Leur réponse est aussi claire que laconique : « nous ne répondons pas à de tels questionnaires. » Une réaction qui en dit long sur la posture de Lustucru face à notre droit de savoir ce que nous mangeons. Lustucru affirme pourtant sur son site être à la disposition des consommateurs pour toute question relative à ses produits…

  • Des pratiques légales, mais pas légitimes La réglementation en vigueur permet ce décalage entre ce qui est affiché sur l’emballage, et ce que contient réellement un produit. Et c’est ce que foodwatch dénonce ! Rien n’oblige le fabricant à adapter la taille de l’image en fonction de la quantité réellement présente dans le produit. Il n’est pas non plus contraint d’indiquer la quantité exacte de chaque ingrédient à l’avant du paquet. Lustucru peut donc séduire le consommateur en lui promettant de la qualité sur l’emballage ou dans la publicité alors même que le produit contient très peu des ingrédients vantés.

Non aux pratiques de substitution de Lustucru !

Lustucru nous dupe en remplaçant des ingrédients de qualité par des produits bon marché !

La newsletter foodwatch
abonnés:

Vous aussi, inscrivez-vous !

Dernière modification le 11/05/2017