Infusion ‘Détox, pas d’intox’ ? Eléphant se trompe !

190319_foodwatch_intox-2_350x250.png
signatures. Vous aussi, signez !

Affirmer qu’une infusion offre des propriétés détoxifiantes sans que cette promesse santé ne soit attestée, il fallait oser. La marque Eléphant, qui appartient au groupe Unilever, ne recule devant rien en vantant « Détox, pas d’intox ». Non seulement, le leader du marché nous promet une infusion qui draine et élimine, mais il garantit en plus que ce n’est pas de l’intox. Une arnaque sur l’étiquette quand on sait que cette allégation n’a fait l’objet d’aucune validation par les autorités… Alors, détox ou plutôt intox ? Ce n’est pas aux industriels de décider !

Demandez au dirigeant d’Unilever France d’arrêter de vanter une promesse santé qui n’a même pas été validée par la Commission européenne (et dont l’effet n’a donc pas encore été attesté). 

foodwatch a lancé cette pétition le 21 mars 2019.

Lire l'intégralité de la pétition

Monsieur Liabeuf,

L’infusion ‘Détox, pas d’intox’ repose sur une promesse difficile à avaler. Comme 2000 autres, cette promesse santé a été mise en attente d’évaluation par la Commission européenne. L’étiquetage de cette infusion d’Eléphant vante un effet de drainage et d’élimination, grâce à la Reine-des-prés, alors que cette allégation n’a pas encore été validée par les autorités. L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) avait même remis en 2010 un avis négatif sur cette allégation. 

Recourir aux allégations en attente et profiter de ce flou est légal, certes, mais pas légitime pour autant. 

Face aux incertitudes sur les effets de telles promesses, les industriels devraient les retirer de leurs produits afin de ne pas induire les consommateurs∙rices en erreur.

En tant que leader du marché, Unilever doit donc montrer l’exemple et :

1/ Arrêter d’utiliser une allégation pas encore validée par les autorités.

2/ Retirer la mention « Détox, pas d’intox » sur l’infusion Eléphant.  

Dans l’attente de ces actions,

Cordialement,

Prénom Nom (sera ajouté automatiquement)

Cette pétition s'adresse à : 

  • Monsieur Nicolas Liabeuf, vice-président exécutif d’Unilever France