Hydrocarbures dans les aliments : foodwatch saisit la justice

13/04/2016

On les avait pourtant prévenus. Après avoir écrit à tous les fabricants et distributeurs des produits testés et contaminés par des huiles minérales dangereuses, foodwatch – et près de 93 000 signataires de la pétition  – réclamaient des mesures concrètes pour empêcher la contamination des aliments par ces hydrocarbures. Parmi les 42 produits commercialisés en France, les lentilles corail Auchan ont affiché la plus forte contamination par les hydrocarbures aromatiques d’huiles minérales (MOAH).

Or ces substances toxiques sont reconnues potentiellement cancérogènes, mutagènes et perturbateurs endocriniens. Face à l’absence de réaction de la part de la marque, foodwatch et le Réseau Environnement Santé (RES) ont saisi le préfet du Nord, où se situe le siège social du Groupe Auchan.

Il s’agit d’une action destinée à protéger les consommateurs : nous sollicitons du préfet Jean-François Cordet qu’il ordonne le rappel immédiat des lentilles corail qui présentent ou sont susceptibles de présenter un danger pour la santé publique ou la sécurité des consommateurs, comme le prévoit le Code de la consommation.

Auchan fait l’autruche ?

En octobre 2015, foodwatch a publié les résultats d’une étude européenne sur la migration d’huiles minérales (dérivés d’hydrocarbures) vers les aliments. Les emballages en carton, souvent recyclés, sont l’une des sources majeures de cette contamination. Les tests réalisés en laboratoire pour foodwatch ont révélé la présence de MOAH, les plus dangereuses de ces huiles minérales dans six produits sur dix en France.

Auchan fait figure de mauvais élève avec ses lentilles corail, car ce produit présente la plus forte contamination en MOAH de tous les produits achetés en France. D’autres produits Auchan comme les céréales Sugar Flakes et le couscous Pouce vert contiennent également une quantité inquiétante de MOAH. Interrogée à ce sujet, la marque n’a pas daigné nous répondre. Plus encore, elle n’a pas jugé utile de retirer les lentilles corail de ses rayons.

Dès le 9 novembre 2015, foodwatch  demandait à Auchan de s’engager à prendre des mesures efficaces pour protéger les consommateurs et prévenir la contamination des aliments par les MOAH, par exemple via la mise en place de barrières fonctionnelles qui bloquent la migration pour tous les emballages en papier et en carton. D’autre part, Auchan aurait dû communiquer de manière transparente sur la façon dont l’enseigne comptait résoudre le problème.

Pendant ce temps, le risque est là : il y a donc urgence à agir

A travers cette action, nous sollicitons du préfet qu’il ordonne la suspension de la mise sur le marché des lentilles corail Auchan, le retrait de tous les exemplaires présents en rayons, le rappel des exemplaires vendus, et qu’il ordonne au groupe Auchan de prendre des mesures efficaces pour éviter le phénomène de contamination des aliments par des huiles minérales.
Sur la base de cette saisine, le Préfet dispose de deux mois pour nous répondre et protéger la santé des citoyens.

Les MOAH représentent une menace pour la santé publique, comme l’attestent l’avis de l’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) de  2012 et l’étude publiée en janvier 2016 par le BfR (Institut allemand pour l’évaluation des risques ). Ces informations ne doivent plus être prises à la légère. La demande adressée à Monsieur le préfet est justifiée par la nécessité de protéger les consommateurs. Le Code la consommation est très clair sur le sujet : les professionnels ne doivent pas commercialiser des aliments susceptibles de présenter un danger  pour la santé des personnes.

Quel avenir pour les hydrocarbures dans nos aliments ? Aucun !

Les acteurs de l’industrie agroalimentaire ne peuvent plus se cacher : ils sont conscients de ce danger, et doivent urgemment prendre des mesures. Par exemple, les « barrières fonctionnelles », protections dans les emballages qui bloquent efficacement la migration, représentent un surcoût de production minimal et sont une première mesure nécessaire pour protéger les consommateurs de la contamination de leurs aliments.

Quant aux responsables politiques, leur inaction est d’autant plus inacceptable. En attendant que les consommateurs soient protégés au niveau européen, il est urgent que le gouvernement mette d’ores et déjà en place une règlementation en France obligeant les fabricants à protéger les aliments et les consommateurs. L’équipe de foodwatch et de RES a rencontré à ce sujet les ministères de l’Environnement et celui de la Santé. C’est encourageant, mais un engagement clair manque toujours. Quant au ministère de l’Economie, nous devrions enfin les rencontrer prochainement, après plusieurs mois de relance. A suivre…

Dernière modification le 13/04/2016
 
Rapport foodwatch sur les huiles minérales

Des hydrocarbures dans nos assiettes : comment les huiles minérales contaminent les aliments.

En savoir plus

La newsletter foodwatch

Information, mobilisation, revendications : suivre toute l'actu