Comment les huiles minérales contaminent-elles les aliments ?

De nombreux aliments sont emballés dans du carton recyclé. Incontestablement, le recyclage du papier est bon pour l’environnement. Mais des risques sanitaires peuvent apparaître dès lors que ces fibres recyclées sont utilisées dans les emballages alimentaires. Car ceux-ci contiennent des hydrocarbures – ou huiles minérales – qui peuvent migrer dans les aliments.

Les emballages à base de papier recyclé peuvent non seulement contenir des huiles minérales, mais aussi jusqu’à 250 autres substances chimiques dont certaines peuvent présenter un danger : des solvants aux plastifiants, qui perturbent notre système hormonal. Beaucoup de ces contaminants peuvent se transmettre aux aliments, soit par contact direct, soit par phase gazeuse c’est-à-dire en « migrant ». Le taux de migration dépend en premier lieu de la durée de stockage et des caractéristiques du produit. Les produits secs à grande surface de contact avec leur emballage, et qui peuvent être conservés longtemps - tels que le riz, les lentilles, le couscous ou les pâtes - sont les plus sujets à cette contamination.

L’utilisation de carton non-recyclé ne suffit pas

Même lorsque les aliments sont emballés dans des cartons à base de fibres « vierges », un risque de contamination subsiste. Car les huiles minérales (entre autres) peuvent aussi migrer à travers les emballages vierges, le plus souvent à partir des suremballages utilisés au cours du transport. En outre, les encres imprimées à même les emballages peuvent contenir des huiles minérales ainsi que d’autres substances toxiques qui contaminent les aliments.

D’autres sources de contamination

Les huiles minérales peuvent aussi migrer dans les aliments via quantité d’autres sources avant même d’être emballés. L’industrie agroalimentaire y a recours pour de multiples usages. Par exemple comme lubrifiants pour les machines qui servent à la production ou à la récolte, mais aussi pour traiter les sacs de jute utilisés dans le transport des fèves de cacao, ou encore pour traiter directement les récoltes.

Le problème de la contamination par les huiles minérales est connu de longue date. Ce phénomène a été mis en évidence pour la première fois au début des années 90,  par un groupe de chercheurs suisses.

Pour protéger les aliments, des solutions existent

Certains sachets utilisés à l’intérieur des emballages cartons peuvent freiner, ou même empêcher la migration des huiles minérales et autres substances potentiellement nocives. Par ailleurs, les emballages eux-mêmes peuvent intégrer une couche protectrice qui bloque ou absorbe la migration des substances à risque.

Dernière modification le 24/04/2017
 
Rapport foodwatch sur les huiles minérales

Des hydrocarbures dans nos assiettes : comment les huiles minérales contaminent les aliments.

En savoir plus

La newsletter foodwatch

Information, mobilisation, revendications : suivre toute l'actu