Pétition

Interdisons l’élevage en cage en Europe et via les importations !

  • Accords de commerce
Pétition

Interdisons l’élevage en cage en Europe et via les importations !

  • Accords de commerce

En 2021, plus de 300 millions d'animaux d'élevage souffrent dans des cages en Europe : poules, truies, lapins... Des pratiques d’un autre âge, que la Commission européenne pourrait enfin décider d’interdire le 30 juin (au plus tard le 15 juillet) prochain, poussée par les 1,4 million de signatures à l’initiative citoyenne européenne « End the Cage Age ».

Plusieurs eurodéputé·es et commissaires se sont déjà prononcé·es en faveur d’une interdiction de l’élevage en cage dans l’UE. Mais la bataille n’est pas encore gagnée, car le commissaire européen au commerce Valdis Dombrovskis pourrait mettre son véto. 

Un argument s’invite en effet dans le débat pour bloquer cette interdiction : d’un point de vue commercial, des normes plus strictes de bien-être animal dans l'UE pourraient entrainer une augmentation des importations bon marché. C’est inacceptable : le libre-échange ne doit pas passer avant la protection des animaux, de l’environnement et des aspirations des citoyen·es en Europe à une société plus juste. L’UE peut et doit tout simplement prendre des mesures pour que l'amélioration des conditions d’élevage soit une obligation, y compris pour les importations en provenance de pays tiers. 

Pas de faux prétexte à l’inaction : l’UE doit interdire maintenant l’élevage en cage pour tous les animaux!
Signez et partagez la pétition
pour demander au commissaire européen au commerce, Valdis Dombrovskis, et à la présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen, de s’assurer que l'UE renforce efficacement les conditions d’élevage dans ses Etats membres tout en prenant les mesures nécessaires en matière de politique commerciale. 

foodwatch a lancé cette pétition le 19 mai 2021

Cette pétition sera envoyée à :

  • Valdis Dombrovskis, Commisssaire européen au commerce

  • Ursula von der Leyen, Présidente de la Commission européenne

Cher Monsieur Dombrovskis, Commissaire européen au commerce,
Chère Madame Von der Leyen, Présidente de la Commission européenne, 

Plus de 300 millions d'animaux d'élevage souffrent dans des cages en Europe. Avec 1,4 million de signatures validées, l'initiative citoyenne européenne (ICE) "End the Cage Age" pour interdire ces pratiques, soutenue par 170 ONG, démontre le soutien massif du grand public qui exige la protection des animaux d'élevage, nécessaire tant sur le plan scientifique qu'éthique.

D'ici le 15 juillet 2021, la Commission européenne aura pris sa décision d’initier ou non le processus législatif pour interdire l’élevage en cage. Plusieurs commissaires européens se sont déjà prononcés en faveur de la mise en place d'une telle législation. Un argument de politique commerciale, prétendant que des normes de bien-être animal plus élevées dans l'UE entraîneraient une augmentation des importations bon marché en provenance de l'extérieur de l'UE, semble être utilisé comme une excuse pour justifier l’inaction. Cet argument ne constitue pas un obstacle à l'interdiction de l'élevage en cage dans l'UE, car l'UE peut et doit prendre des mesures pour s’assurer que l'amélioration du traitement des animaux, moralement requise, soit préservée des importations bon marché en provenance de pays tiers. 

Les mesures d'ajustement aux frontières permettent en effet d'exiger, conformément aux règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), que seuls pourront être importés les produits d’origine animale traités avec les mêmes exigences en matière de bien-être animal que celles qui seront en vigueur sur le marché intérieur de l'UE. Ces mesures ne doivent être ni discriminatoires à l'égard des pays tiers ni protectionnistes, et peuvent être prises pour des raisons de santé publique, environnementales et/ou morales. Il existe déjà un accord d'arbitrage de l'OMC de ce type, qui permet à l'UE d'interdire l'importation de peaux de bébés phoques, précisément pour des raisons éthiques. 

L'interdiction de l’élevage en cage des animaux, qui fait partie des engagements de l'UE inscrits à l'article 13 du Traité sur le fonctionnement de l’UE (TFUE) à propos du bien-être animal, affectera les relations commerciales internationales de l'UE. Toutefois, il ne s'agit pas de mesures protectionnistes contre le commerce international. Ce sont des mesures qui, s'appuyant sur les principes fondamentaux du droit européen ainsi que sur des impératifs moraux, visent à mettre le traitement équitable des animaux d'élevage en conformité avec la politique commerciale extérieure de l'UE.
Nous vous demandons, Monsieur le commissaire Dombrovskis, Madame la présidente Von der Leyen, de vous assurer que l'UE renforce efficacement la protection des animaux d’élevage dans l'UE tout en prenant les mesures nécessaires en matière de politique commerciale. 

Respectueusement,
 

Prénom Nom (sera ajouté automatiquement)

97655

ont déjà participé

Les champs marqués d’un * sont obligatoires.

Protection des données. Responsable : FOODWATCH France, Association loi 1901. Finalités: En signant cette pétition, votre prénom et l’initiale de votre nom de famille seront communiqués aux cibles de cette pétition. Vos données personnelles seront conservées par FOODWATCH France à des fins de statistiques et, si vous le souhaitez, à des fins d’administration des abonnés, de propositions de participations à d’autres actions et de soutien. Vous bénéficiez de nombreux droits relatifs à vos données personnelles : droit d'accès, de rectification, d'opposition, de suppression, à l’oubli, limitation du traitement, portabilité de vos données, droit de définir des directives sur vos données après votre décès, etc. Vous pouvez exercer ces droits en nous écrivant à l’adresse email info@foodwatch.fr ou à foodwatch, 53 rue Meslay 75003 Paris. Pour plus d'informationsconsultez la page protection de vos données.