Pétition : Coca-Cola, sponsor officiel de l'Union européenne ? Arrêtez ça tout de suite !

Pétition : Coca-Cola, sponsor officiel de l'Union européenne ? Arrêtez ça tout de suite !

Alors que l'Europe révise en ce moment même sa législation alimentaire, Coca-Cola sponsorise la présidence roumaine du Conseil de l'Union européenne et est officiellement « partenaire platine » ! Le géant des sodas se place ainsi au cœur du pouvoir, des instances européennes. 

On peut se demander quelle influence ce sponsoring par un poids lourd de la malbouffe a sur la politique européenne et, en fin de compte, sur le contenu de nos assiettes ? Par exemple, qu’adviendra-t-il du débat sur un logo nutritionnel, tel Nutri-Score, dont Coca-Cola ne veut pas ? Ou d’une loi interdisant de cibler les enfants avec des produits trop gras, trop sucrés, trop salés ? 

Coca-Cola est allée trop loin en tentant d'acheter ses entrées politiques de la sorte. Nous, Européens, refusons que Coca-Cola, ou toute autre multinationale, puisse être considérée comme « sponsor » de représentants politiques ou institutions, compte tenu des évidents conflits d’intérêt.  

Nous nous battons pour une politique européenne vraiment démocratique, qui accorde la priorité aux intérêts de ses citoyens. Le lobbying, le parrainage et l'influence de l'industrie alimentaire doivent cesser. 

Joignez-vous à la mobilisation pour des règles claires. Signez la pétition !

foodwatch a lancé cette pétition le 26 février 2019

Cette pétition a été envoyée à : 

  • Monsieur Donald Tusk, président du Conseil européen
  • Madame Viorica Dăncilă, première ministre roumaine

Monsieur Donald Tusk, président du Conseil européen

Madame Viorica Dăncilă, première ministre roumaine

Je suis très surpris.e de constater que des entreprises privées sont associées à la présidence de l’Union européenne en tant que sponsors ou même « partenaires ». Et je suis très préoccupé.e par les risques évidents de conflits d'intérêts. 

Coca-Cola est officiellement un sponsor et « partenaire platine » de la Présidence roumaine 2019, bien qu'elle ait des intérêts directs dans de nombreuses décisions politiques prises par les institutions européennes. 

Au cours des prochains mois, les responsables politiques de l'Union européenne examineront la révision de la législation alimentaire, ainsi que l'importante question de l'étiquetage nutritionnel sur les emballages des denrées alimentaires, ou encore le marketing de produits alimentaires trop gras, trop sucrés, trop salés ciblant les enfants. 

La stratégie de Coca-Cola, qui a fait l'objet d'une fuite en 2016, montre aussi qu'elle a l'intention de "riposter" à une éventuelle taxe sur le sucre. Ce type de parrainage s'inscrit dans une approche de lobbying pour contrer la mise en œuvre de telles mesures. Ces questions qui affectent la santé et le droit à l’information de tous les citoyens de l'UE méritent l'attention impartiale des responsables politiques. 

Avec foodwatch, je milite pour une politique européenne vraiment démocratique qui défend l'intérêt général de plus de 500 millions de citoyens européens et veille à ce que les conflits d'intérêts potentiels soient évités de manière efficace et transparente. Le lobbying, le parrainage et l'influence de l'industrie doivent cesser, d'autant plus à une époque où la confiance dans la politique et les décideurs est remise en question.

Je vous demande donc de mettre fin au parrainage avec Coca-Cola et d'autres entreprises privées pour la présidence roumaine, et de mettre en place pour les futures présidences une politique comportant des règles claires pour garantir que de tels parrainages et conflits d’intérêt ne se reproduisent pas.

Sincères salutations,