foodwatch lutte pour les droits des consommateurs

foodwatch défend les droits des citoyens et citoyennes, consommateurs et consommatrices, à plus de transparence dans le secteur alimentaire et à l’accès à une alimentation saine.

Nous voulons que chacun puisse librement décider de ce qu’il mange, en toute connaissance de cause et sans risque pour sa santé et celle de ses proches. 

A travers ses actions de lanceur d’alerte et de mobilisation, foodwatch fait la lumière sur les pratiques de l’agroalimentaire afin qu’elles changent et que les autorités publiques fassent véritablement respecter nos droits. 

Face à l’opacité du marché alimentaire en France et en Europe, nous menons des investigations et des études pour révéler des informations et scandales au grand jour. Face à l’impunité, nous nommons et exposons les responsables pour qu’ils rendent des comptes. 

foodwatch développe ainsi un véritable contre-pouvoir face aux lobbies de l’industrie agroindustrielle et crée un espace de débat public, là où il est trop souvent confisqué.

Quel est le problème et comment agit foodwatch ?

La transparence est l’un de nos objectifs numéros 1. C’est le règne de la désinformation aujourd’hui dans le secteur de l’alimentation. Or nous avons le droit de savoir. La campagne Arnaque sur l’étiquette révèle au grand jour de nombreux exemples de produits dont les emballages induisent en erreur, envoyant un signal très fort aux acteurs de l’industrie agroalimentaire : nous surveillons, enquêtons, dénonçons, traquons pour que les choses changent.

Autre cheval de bataille : l’impact de notre alimentation sur notre santé. Du glyphosate dans des céréales, des hydrocarbures aromatiques d’huiles minérales (MOAH) dans des lentilles, des résidus de pesticides, des perturbateurs endocriniens et autres additifs controversés : la liste des substances chimiques qui s’invitent dans nos assiettes est longue, très longue. Or beaucoup n’ont rien à y faire. Côté nutrition, les risques liés aux excès de sucre, de sel et de matières grasses sont bien connus. En France, plusieurs millions de personnes sont touchées par les maladies chroniques, comme le diabète, l’obésité, les cancers. L’alimentation joue un rôle important dans cette crise sanitaire. Mais cela n’est pas une fatalité ! foodwatch milite en France et en Europe pour que notre santé soit mieux protégée

Les deux scandales alimentaires des œufs contaminés au fipronil (été 2017) et des produits laitiers infantiles contaminés à la salmonelle (Affaire Lactalis) sont aussi venus rappeler qu’il reste beaucoup à faire pour protéger véritablement les droits et la santé des consommateurs et consommatrices : traçabilité, transparence, sanctions dissuasives font encore trop défaut pour une prévention plus efficace et une meilleure gestion de ces crises. Il est temps que tous les acteurs, producteurs, distributeurs, laboratoires et autorités publiques prennent leurs obligations légales - européennes et française - au sérieux et rendent des comptes, ce que foodwatch rappelle et pousse haut et fort.  

Enfin, la petite équipe de foodwatch continue de se mobiliser et de mobiliser contre les accords de libre-échange négociés par l’Union européenne : CETA, TAFTA, Mercosur… Ces accords anti-démocratiques menacent notre agriculture, notre alimentation, et bien plus. 

Pour faire véritablement respecter nos droits en matière d'alimentation, nous, citoyen∙ne∙s, consommateurs et consommatrices, devons joindre nos forces. foodwatch est là pour faire entendre vos revendications et pour que les choses changent.

Vous voulez en savoir plus ou revenir sur des moments clés ? Consultez notre rapport annuel 2017.

Téléchargement

Consultez les statuts constitutifs de foodwatch France, juillet 2013 (PDF, 159 KB)

Dernière modification le 27/04/2018
 
La newsletter foodwatch

Information, mobilisation, revendications : suivre toute l'actu