Huiles minérales : le gouvernement doit stopper la contamination des aliments

23/11/2017

Il y a deux ans, foodwatch révélait le résultat de tests menés sur la présence d’huiles minérales, des dérivés d’hydrocarbures, dans 120 produits alimentaires en Europe. Verdict inquiétant : 60% des aliments achetés en France testés étaient contaminés par les « MOAH », la catégorie la plus dangereuse de ces huiles minérales. Les MOAH sont reconnues potentiellement cancérigènes, mutagènes, et perturbateurs endocriniens. Depuis, plusieurs acteurs de l’industrie agroalimentaire ont pris des mesures contre la contamination des aliments, avec des engagements de résultats pour certains. Pour autant, nos responsables politiques n’ont toujours pas pris de décisions règlementaires pour protéger notre santé. Il est grand temps de passer à l’action !

MOAH, MOSH et contaminants

Les huiles minérales sont des dérivés d’hydrocarbures saturés (MOSH) ou d’hydrocarbures aromatiques (MOAH), qui peuvent migrer des emballages vers les aliments – entre autres sources de contamination. Leur présence dans nos assiettes présente des risques pour notre santé. Le problème est connu depuis les années 1990, mais aucune règlementation n’existe à ce jour afin d’empêcher la contamination des aliments par ces substances.

Il y a un an, suite à la campagne de foodwatch, six acteurs de la grande distribution – E.Leclerc, Lidl, Carrefour, Intermarché, Casino et Système U – s’étaient engagés à respecter des seuils clairs dans les aliments : pas de quantité détectable de MOAH et une teneur maximale de MOSH de 2mg/kg. En 2017, leurs engagements se sont accompagnés de mesures concrètes (voir échanges de courriers ci-dessous). D’autres entreprises mènent des actions pour lutter contre la contamination des aliments, comme Nestlé, Mars Food et Panzani, mais malheureusement ne sont pas prêts à s’engager sur des seuils. Quant à d’autres comme Auchan, c’est silence radio...


Le gouvernement doit protéger notre santé

Il n’est pas acceptable que la protection de la santé des consommateurs∙rices ne repose que sur les actions volontaires et donc le bon vouloir des marques et distributeurs. C’est aux pouvoirs publics de prendre les mesures nécessaires pour protéger l’ensemble des consommateurs∙rices.

En attendant d’obtenir une règlementation européenne, plusieurs milliers de personnes ont déjà signé la pétition de foodwatch demandant au gouvernement français de fixer des limites strictes à la présence d’huiles minérales dans les aliments, et de rendre obligatoire l’utilisation de barrières qui protègent les aliments.

A quelques jours de la fin des Etats Généraux de l’Alimentation, le Gouvernement doit prendre acte et s’engager à prendre des mesures concrètes urgemment. Signez la pétition.

Non aux huiles minérales !

signatures. Vous aussi, signez !

Notre santé ne peut dépendre du bon vouloir des fabricants et de la grande distribution : le gouvernement doit agir maintenant ! En savoir plus

Dernière modification le 23/11/2017
 
La newsletter foodwatch

Information, mobilisation, revendications : suivre toute l'actu