Pétition

Stop aux sponsors privés pour la présidence du Conseil de l’UE !

Pétition

Stop aux sponsors privés pour la présidence du Conseil de l’UE !

foodwatch, Corporate Europe Observatory et Climáximo dénoncent l’existence de partenariats entre des sponsors privés et la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne - que les Etats européens occupent à tour de rôle tous les 6 mois. Coca-Cola, BMW et d’autres multinationales ont sponsorisé depuis des années des présidences de cette institution européenne, créant d’énormes risques de conflits d’intérêt. 

Le Portugal, actuel Président du Conseil, a signé un partenariat avec Delta Café et le distributeur de PepsiCo au Portugal (sumol + compal), ainsi qu’avec The Navigator Company, un fabricant de papier réputé en lien avec des productions de monocultures agricoles, des feux de forêt au Portugal et des actes d’accaparement de terres au Mozambique. 

Ces jeux d’influence sont inacceptables, alors que nous avons plus que jamais besoin de décisions politiques indépendantes et claires pour une alimentation plus saine – moins de sucre, d’additifs, de résidus de pesticides, etc. Il faut mettre un coup d’arrêt au pouvoir démesuré des lobbies et aux conflits d’intérêt, pour une Europe plus transparente et plus démocratique.

L’année dernière, une plainte de foodwatch auprès de la médiatrice de l’UE, Emily O’Reilly, a été un succès : elle a reconnu que ces contrats avec des sociétés privées portaient atteinte à la bonne réputation de l’Union européenne et qu’une charte devait être mise en place.

Exigeons du premier ministre Portugais l’annulation de ces partenariats et envoyons un signal clair aux représentants des 27 Etats membres qui vont recevoir cette pétition :  la seule charte possible est d’interdire tout contrat de sponsoring entre les gouvernements qui tiennent la présidence du Conseil de l’UE et les entreprises privées. Signez et partagez la pétition !
 

  • António Costa, Premier ministre du Portugal

Les représentants permanents de l'Union européenne :

  • SE M. Nikolaus MARSCHIK, Autriche
  • M. Willem VAN DE VOORDE, Belgique
  • SE M. Dimiter TZANTCHEV, Bulgarie
  • SE Mme Irena ANDRASSY, Croatie
  • SE M. Nicholas EMILIOU, Chypre
  • SE Mme Edita HRDÁ, République Tchèque
  • SE M. Jonas BERING, Danemark
  • SE M. Aivo ORAV, Estonie
  • SE Mme Marja RISLAKKI, Finlande
  • SE M. Philippe LÉGLISE-COSTA, France
  • SE M. Michael CLAUSS, Allemagne
  • SE M. Ioannis VRAILAS, Grèce
  • SE M. Tibor STELBACZKY, Hongrie
  • SE M. Declan KELLEHER, Irlande
  • SE M. Maurizio MASSARI, Italie
  • SE Mme Sanita PAVĻUTA-DESLANDES, Lettonie
  • M. Simonas ŠATŪNAS, Lituanie
  • SE M. Georges FRIDEN, Luxembourg
  • SE Mme Marlene BONNICI, Malte
  • SE M. Robert DE GROOT, Pays-Bas
  • M. Andrzej SADOŚ, Pologne
  • SE M. Nuno BRITO, Portugal
  • SE Mme Luminiţa Teodora ODOBESCU, Roumanie
  • Mária MALOVÁ, Slovaquie
  • SE M. Iztok JARC, Slovénie
  • SE M. Pablo GARCÍA-BERDOY, Espagne
  • SE M. Lars DANIELSSON, Suède
  • Jeppe TRONHOLM-MIKKELSEN, secrétaire général du Conseil de l'Union européenne

Monsieur le premier ministre Costa, 

Je vous écris pour vous demander d’interdire tout parrainage avec des entreprises privées dans le cadre de la présidence du Conseil de l’Union européenne par le Portugal. Je trouve choquant que des entreprises privées soient associées en tant que sponsors, ou même « partenaires », des présidences tournantes de cette institution européenne et je m’inquiète des risques évidents de conflits d’intérêts. 

En réponse à une plainte de foodwatch, la médiatrice européenne Emily O’Reilly a souligné les « risques réputationnels » que de tels accords entraînent et a demandé de nouvelles directives pour le Conseil de l’Union européenne.

Selon moi, ces directives doivent clairement statuer qu’il n’y a pas de place pour des sponsors privés d’entreprises dans les présidences du Conseil de l’UE. Ces présidences et les logos des marques n’ont rien à faire ensemble et les multinationales ne devraient pas voir les événements liés à ces institutions comme une opportunité de relations publiques.

La décision de la précédente présidence allemande du Conseil de rejeter tout sponsoring a été particulièrement bienvenue. Une interdiction de ce type de partenariats lancera le message clair que, sur ce dossier, le Conseil de l’UE choisit l’intérêt des citoyens plutôt que l’intérêt privé des entreprises, et l’intégrité plutôt que la controverse. 

S’il vous plaît, usez de votre position de Président du Conseil pour faire adopter de nouvelles directives du Conseil qui statueront clairement qu’il n’y a aucune place possible pour le sponsoring des présidences du Conseil de l’UE par des entreprises privées.

Bien cordialement,

Prénom Nom (sera ajouté automatiquement)

64949

signatures

Les champs marqués d’un * sont obligatoires.

Protection des données. Responsable : FOODWATCH France, Association loi 1901. Finalités: En signant cette pétition, votre prénom et l’initiale de votre nom de famille seront communiqués aux cibles de cette pétition. Vos données personnelles seront conservées par FOODWATCH France à des fins de statistiques et, si vous le souhaitez, à des fins d’administration des abonnés, de propositions de participations à d’autres actions et de soutien. Vous bénéficiez de nombreux droits relatifs à vos données personnelles : droit d'accès, de rectification, d'opposition, de suppression, à l’oubli, limitation du traitement, portabilité de vos données, droit de définir des directives sur vos données après votre décès, etc. Vous pouvez exercer ces droits en nous écrivant à l’adresse email info@foodwatch.fr ou à foodwatch, 53 rue Meslay 75003 Paris. Pour plus d'informationsconsultez la page protection de vos données.