Pétition

Aliments made in France : stop aux arnaques

  • Arnaques sur l'étiquette
Pétition

Aliments made in France : stop aux arnaques

  • Arnaques sur l'étiquette

Dans les rayons des supermarchés, c’est la surenchère : coq, drapeau tricolore, carte de France, adresse très locale... les industriels griment sans vergogne leur packaging même quand leurs produits n’ont quasiment rien de français. Avec nous, demandez aux ministres de l’Économie et de l’Agriculture une règlementation stricte et efficace sur l’usage des noms et symboles français sur la face avant des produits alimentaires. Stoppons ces arnaques sur l’étiquette.

Dans le florilège d’exemples dénichés par foodwatch, nous avons repéré 5 façons de vous induire en erreur. Il y a l’astuce du drapeau qui flotte par exemple sur l’avant des flocons d’avoine Bjorg, la technique de la belle carte de France qui trône sur le velouté duo de courge, fromage frais et muscade bio Intermarché ou encore la méthode de l’adresse en France bien mise en avant sur le pot de miel d’oranger bio Besacier aux « saveurs de Provence ». La campagne française vous chatouille les papilles ?

Vous allez voyager. Le miel Besacier vient du Mexique, les flocons d’avoine Bjorg empaquetés en Allemagne ont été cultivés en Europe de l’Est et les légumes, le fromage et la noix de muscade de la soupe Intermarché ont pour origine affichée... « pas de France».

Autre arnaque, mettre en avant un ingrédient minoritaire. Un truc illustré par les raviolis bolognaise de Panzani. La conserve est estampillée « viande bovine française » mais contient plus de porc que de bœuf. Et le porc provint d’une contrée non-identifiée d’Europe.

Le rayon vrac nous fait aussi perdre le Nord avec ses avocats « contrôlés et emballés en France » trouvés dans un magasin Carrefour. Même les employés s’y perdent. Alors qu’ils sont en provenance d’Afrique du Sud, ils deviennent d’un coup « origine France » sur l’étiquette prix du rayon.

Le pire, c’est que ces artifices payent. Près de 3 personnes sur 4 sont prêt·es à débourser plus d’argent pour acheter des produits français et nous sommes trop souvent induit en erreur par l’inventivité des marketeurs.

Les règles sur le Made in France sont trop floues et fabricants et distributeurs en usent et en abusent. Exigez avec foodwatch une règlementation stricte et efficace sur l’usage des noms et symboles français sur la face avant des produits alimentaires. Pour qu’on ne nous prenne plus pour des pigeons. 

Cette pétition sera envoyée à :

  • Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances

  • Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation 

Monsieur le ministre de l’Agriculture et de l’alimentation,

Monsieur le ministre de l’Economie,

Face à un nombre impressionnant d’arnaques au « made in France », nous vous demandons d’encadrer de façon bien plus stricte et efficace l’usage des noms et symboles nationaux sur la face avant des produits alimentaires. Carte de France sur une tarte aux framboises Carrefour dont les framboises viennent d’Amérique du Sud, miels flanqués d’une adresse française alors qu’ils viennent d’Amérique du sud, drapeau bleu blanc rouge sur des cornichons venant d’Inde... Nous ne pourrons pas vous citer ici tous les produits que foodwatch a épinglés au fil des années. Pour ces exemples, les industriels ont fini par reconnaître leur « erreur » et ont modifié leurs emballages. Pourtant dans les rayons, les arnaques sur l’étiquette continuent de pulluler.

Le gouvernement incite les citoyen.nes à consommer français. Et trois sur quatre n’hésitent pas à débourser plus pour acheter « made in France ». Problème : les produits n’ont jamais autant arboré de marketing « bleu-blanc-rouge » alors que, pour beaucoup, cela ne se justifie pas du tout. Certains produits ont juste été emballés en France, certains juste cuisinés en France, certains mettent en avant un ingrédient français alors que la majorité des ingrédients du produit n’ont pas pour origine la France. foodwatch a aussi noté l’utilisation d’un nom de marque ou une adresse française habilement placés pour induire en erreur le consommateur.

Pour les citoyen·nes, pour les consommateurs et consommatrices, pour les électeurs et électrices, la coupe est pleine. Nous cherchons à soutenir les productions françaises et nos agriculteurs même si le produit est plus cher, mais comment faire lorsque les symboles tricolores et cartes de France à l’avant des produits nous induisent en erreur sur la véritable origine des produits ? Il est nécessaire de mettre d’abord de l’ordre dans cette jungle tricolore.

Pour mettre fin à ces abus, nous vous demandons de renforcer la réglementation sur le marketing « made in France", et d’encadrer plus strictement l’usage des symboles faisant référence à la France sur la face avant des produits alimentaires :

  • Soit les ingrédients principaux sont français et les symboles « made in France" peuvent être utilisés en face avant;
  • Soit ils ne le sont pas, et les symboles et références « made in France » doivent être exclus ou être accompagnés sur la face avant des produits des informations claires sur la véritable origine des ingrédients hors France, en taille identique et à proximité du dit symbole.

Dans l’attente de votre réponse et de ces actions,

Cordialement

31837

ont déjà participé

Les champs marqués d’un * sont obligatoires.

Protection des données. Responsable : FOODWATCH France, Association loi 1901. Finalités: En signant cette pétition, votre prénom et l’initiale de votre nom de famille seront communiqués aux cibles de cette pétition. Vos données personnelles seront conservées par FOODWATCH France à des fins de statistiques et, si vous le souhaitez, à des fins d’administration des abonnés, de propositions de participations à d’autres actions et de soutien. Vous bénéficiez de nombreux droits relatifs à vos données personnelles : droit d'accès, de rectification, d'opposition, de suppression, à l’oubli, limitation du traitement, portabilité de vos données, droit de définir des directives sur vos données après votre décès, etc. Vous pouvez exercer ces droits en nous écrivant à l’adresse email info@foodwatch.fr ou à foodwatch, 53 rue Meslay 75003 Paris. Pour plus d'informationsconsultez la page protection de vos données.