Pétition

Stop à la shrinkflation : masquer l’inflation en réduisant la taille des aliments

Ce produit que vous avez l’habitude d’acheter vous semble différent ? Difficile de mettre le doigt sur ce qui cloche, jusqu’à ce l’on se rende compte que sa taille a rétréci en catimini. En regardant de plus près, son prix au kilo ou au litre n’aurait-il pas aussi augmenté ? Ce phénomène s’appelle la shrinkflation chez nos amis anglophones (to shrink signifie rétrécir) ou inflation masquée chez foodwatch.

Pétition

Stop à la shrinkflation : masquer l’inflation en réduisant la taille des aliments

Ce produit que vous avez l’habitude d’acheter vous semble différent ? Difficile de mettre le doigt sur ce qui cloche, jusqu’à ce l’on se rende compte que sa taille a rétréci en catimini. En regardant de plus près, son prix au kilo ou au litre n’aurait-il pas aussi augmenté ? Ce phénomène s’appelle la shrinkflation chez nos amis anglophones (to shrink signifie rétrécir) ou inflation masquée chez foodwatch.

Pour dénoncer cette pratique, nous avons mis la main sur plusieurs exemples de produits qui ont subi une réduction de taille incognito depuis 2019 : le fromage à tartiner Kiri, la margarine Bio de St Hubert, l’eau gazeuse Salvetat, le sucre blanc de Saint Louis, les chocolats Pyrénéens de Lindt, le sirop de grenadine de Teisseire,  la boisson Cranberry Ocean Spray... 

Loin de se limiter à ces quelques exemples, la shrinkflation pourrait revenir sur le devant de la scène en cette rentrée 2022 avec l’inflation galopante des prix alimentaires. Pour éviter d’afficher une trop forte augmentation du prix à l’unité, la tentation de réduire le format en toute discrétion afin de masquer la hausse pourrait être grande. 

Ce manque de transparence est inadmissible car il induit consommateurs et consommatrices en erreur tant sur le format que sur le prix de produits qu’ils et elles ont l’habitude d’acheter. 

Avec foodwatch, exigez des industriels et distributeurs de s’engager pour une information claire en face avant des produits, signalant ces changements de format afin que cette pratique ne puisse plus s’opérer à votre insu. 


Ensemble, mettons fin à ces abus ! Signez et partager largement notre pétition. 

 foodwatch a lancé cette pétition le 1er septembre 2022

Cette pétition est envoyée chaque jour avec les nouvelles signatures par e-mail à :

  •  Cécile Béliot, directrice général du groupe Bel pour Kiri
  • Antoine Portmann, directeur général de Danone eaux France pour Salvetat
  • François Verhaeghe, Président de Saint Louis sucre
  • Olivier Mercier, directeur général de Britvic France pour Teisseire
  • Jean-Christophe Sibileau, directeur général de St Hubert
  • Jean-Baptiste JARRY, directeur général de Lindt pour les Pyrénéens
  • Mickaël Nogal, directeur de l’ANIA (Association nationale des industries alimentaires)
  • Jacques Creyssel, délégué général de la FCD (Fédération du Commerce et de la Distribution)
  • Claude GENETAY, directeur général d’Intermarché
  • Alexandre Bompard, directeur général Carrefour
  • Dominique Schelcher, directeur de Système U
  • Michel-Edouard Leclerc, Président directeur général de E. Leclerc
  • Philippe Brochard, directeur general de Auchan Retail France
  • Jean-Charles Naouri, directeur general du Groupe Casino
  • Caroline Bethell, Directrice générale Europe d'Ocean Spray
  • Elisabeth Bouton, Directrice Qualité et RSE Picard
  • Agnès Jacquot, Directrice RSE et Communication chez Sources ALMA
     

Madame, Monsieur, 


Face à l’inflation galopante, le phénomène d’inflation masquée ou de « shrinkflation », qui consiste à réduire la taille d’un produit en catimini pour en augmenter le prix de vente au kilo ou au litre sans le dire est totalement inacceptable. Nous vous demandons de vous engager à une information claire et visible des changements de formats des produits alimentaires afin de mettre fin à ces abus.  

foodwatch a mis en évidence six exemples de produits ayant subi ce phénomène ces dernières années. Nous vous demandons, dirigeants et dirigeantes des groupes concernés par ces exemples, de l’ANIA (Association nationale des industries alimentaires) et de la grande distribution, de vous engager à mettre fin à ces dérives et à plus de transparence.

Pour nous, la coupe est pleine. Il est déjà difficile de faire ses courses aujourd’hui, il faudrait en plus retenir tous les poids et les prix des aliments que l’on achète afin de pouvoir les comparer d’une semaine sur l’autre ? Le phénomène de shrinkflation qui induit doublement en erreur sur le prix et la véritable quantité du produit est inacceptable. L’inflation est une réalité qui frappe de plein fouet des millions de foyers. Tenter de la masquer par ces pratiques opaques ne fait qu’aggraver les problèmes. 

Pour mettre fin à ces abus, nous vous demandons de vous engager à informer clairement les consommatrices et consommateurs de tout changement de format : 

-    Avec une information en face avant du produit, indiquant la variation de quantité ; 
-    L’indication devra être clairement lisible. Elle pourrait prendre une forme identique aux informations habituellement mises en avant pour des promotions ou pour des formats spéciaux ou des changements de recette ; 
-    Ces indications doivent aussi apparaître sur les sites de vente en ligne.


Dans l’attente de votre réponse et de ces actions,

Cordialement,
 

35647

ont déjà participé

Les champs marqués d’un * sont obligatoires.

Protection des données : votre prénom, et votre nom seront communiqués aux cibles de cette action. Vous recevrez un e-mail pour confirmer votre participation. Vos données personnelles seront conservées par foodwatch France à des fins de statistiques et, si vous le souhaitez, pour vous tenir informé.e de nos campagnes et vous proposer de participer à d’autres actions. Vous pouvez à tout moment exercer vos droits de rectification, suppression etc. de vos données, par e-mail à info(at)foodwatch(dot)fr ou courrier. Plus d'informations , consultez la page sur la protection des données.