Actualités 20.06.2022

Hausse des prix, famines… connaissez-vous la spéculation alimentaire ?

Insupportable. Les fonds et banques d’investissement sont en train de boursicoter avec l’alimentation. Cela fait flamber les prix alimentaires et aggrave la faim, partout dans le monde, pour qu’ils génèrent… des profits. À une semaine du G7, demandez avec foodwatch et le CCFD-Terre Solidaire des règles strictes contre les délires de la spéculation alimentaire. Signez la pétition.

Qu’est-ce que la spéculation alimentaire ?

La mécanique est terrible. Avec la guerre en Ukraine, des milliards d’euros et de dollars ont afflué dans des fonds qui spéculent sur la nourriture. Sachant que l’Ukraine et la Russie sont les principaux fournisseurs de denrées de base comme le blé ou le tournesol, ces boursicoteurs voient avec la guerre une tension du marché. Qui dit tension, dit montée des prix et donc une opportunité de profits s’ils vendent leurs actions toutes fraîches au plus fort de la crise. Le cercle vicieux s’enclenche alors. La ruée des fonds financiers arrive sur le marché. Tout le monde voulant acheter, cela accélère artificiellement la montée des prix. CQFD. 

La spéculation alimentaire « véritable cause » de la hausse du prix des aliments alerte un rapporteur de l’ONU

Regardez l’évolution du montant de vos courses : depuis le début de la guerre en Ukraine, l’alimentation coûte 20 % plus cher selon la FAO . Sur le marché mondial, le blé coûte presque 50% de plus qu’en début d'année. Votre portefeuille en souffre, notre droit d’accès à l’alimentation en souffre. 

Le rapporteur spécial de l’ONU sur l’extrême pauvreté, Olivier De Schutter, alerte sur la gravité de la situation  et souligne que la spéculation est « la véritable cause » de la hausse des prix. Selon lui, nous serions passés de 150 millions de personnes en situation d’insécurité alimentaire aiguë avant le début de la guerre en Ukraine à… 280 millions. Éthiopie, Nigeria, Soudan du Sud ou encore Yémen sont en état d’alerte maximum. Des hommes, des femmes, des enfants meurent avec les famines que cette spéculation génère. Stoppons ces inacceptables pratiques.
 

Arrêtons la boucle infernale : mobilisons le G7 contre cette délirante spéculation

Arrêtons la boucle infernale. Avec foodwatch et le CCFD Terre Solidaire, mettez la délirante spéculation alimentaire sur la table du G7. Il se tient du 26 au 28 juin en Allemagne. Le sujet n’est encore pas à l’ordre du jour : changeons la donne. Ensemble, envoyons un signal fort aux gouvernants les plus puissants du monde et leur invitée spéciale, la cheffe de la Commission européenne Ursula von der Leyen. Demandons des règles strictes contre ces spéculations totalement inacceptables. 

L’alimentation est un droit. Si nous n’agissons pas maintenant, qui le fera à notre place ? 
Avec les équipes de foodwatch, faites connaître cette scandaleuse spéculation alimentaire, participez à la mobilisation et donnez-lui de l’écho. C’est en unissant nos forces que nous réussirons à faire bouger les lignes. 

Vous avez aimé cet article ? On a encore plein de sujets sur le feu : aidez-nous à continuer !

foodwatch est une association 100% indépendante qui refuse tout financement public ou dons d’entreprises qui pourraient présenter le moindre conflit d’intérêt. Ce sont donc vos dons qui garantissent notre liberté de parole et d’action pour enquêter, lancer l’alerte et faire bouger les choses. Ensemble, notre voix compte. Merci !

Je fais un don