Promesse santé n°1/5 : ‘détoxifier’, ‘drainer’, ‘éliminer’ et profiter de l’inaction des autorités !

21/03/2019

 

 

Au rayon des thés et infusions, il est désormais difficile d’échapper aux promesses santé vantées à l’avant des emballages. « Détox », « drainage », « élimination », « bien-être du foie » ou encore « minceur », ces supposés bienfaits pour la santé sont désormais un argument de vente… pourtant basé sur du vent. 

Ces mentions n’ont en fait jamais été validées par les autorités, et pendant ce temps les industriels peuvent tout de même les utiliser. Derrière ce marketing de la détox, foodwatch a mené l’enquête et révèle que ces promesses sont finalement plus proches de l’intox. L’une des marques leader est allée encore plus loin… Nous avons donc décidé de l’interpeller via une pétition.

Rien que sur le marché des infusions, le segment bien-être (détox, drainage) pèserait 40% en valeur. Les allégations santé ont donc la côte. Le problème, c’est que beaucoup d’entre elles sont en réalité en attente de validation par la Commission européenne. C’est à elle que revient la décision de valider (ou pas) plus de 2000 allégations, principalement relatives aux plantes. Mais le dossier traîne depuis… 2012 ! En attendant une décision sur l’évaluation de ces allégations, les fabricants ne se gênent pas pour profiter du flou. Et les consommateurs∙rices se font avoir… en toute légalité, pour le moment.

  • Signez la pétition ! Infusion ‘Détox, pas d’intox’ – Eléphant La Reine-des-prés possèderait des propriétés de drainage et d’élimination. Mais cette allégation (n°3762) figure parmi la liste des plus de 2000 en attente. De son côté, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) avait remis en 2010 un avis négatif sur cette allégation. foodwatch lance une pétition sur ce produit.

  • Infusion ‘Drainage et élimination pamplemousse’ – La Tisanière Les queues de cerises faciliteraient les fonctions d’élimination de l’organisme. Mais cette allégation (n°2705) figure parmi la liste des plus de 2000 en attente. De son côté, l’EFSA avait remis en 2010 un avis négatif sur cette allégation. Le produit avait déjà été épinglé par foodwatch en février 2018.

  • Thé vert ‘Ligne’ – Lipton Ce produit serait un « allié » pour éliminer grâce au romarin. Mais cette allégation (n°3809) figure parmi la liste des plus de 2000 allégations en attente. De son côté, l’EFSA avait remis en 2010 un avis négatif sur cette allégation.

  • Thé ‘Minceur’ – Celliflore (Laboratoires Juva Santé) Ce produit utilise pas moins de 6 allégations santé, dont le thé vert qui aurait un effet sur le métabolisme des graisses. Cette allégation (n°2716) figure cependant parmi la liste des plus de 2000 en attente. De son côté, l’EFSA avait remis en 2010 un avis négatif sur cette allégation.

  • Infusion ‘Bien-être du foie’ – Jardin bio (Léa Nature) Utiliser des allégations en attente, Léa Nature n’y voit pas de problème. Nouvel exemple avec cette infusion qui contient de l’artichaut, du romarin et du pissenlit, permettant selon elle une action dépurative. Mais les allégations sur cet effet du pissenlit ont reçu un avis négatif de l’EFSA en 2010.

Infusion ‘Détox, pas d’intox’ ? Eléphant se trompe !

signatures. Vous aussi, signez !

Affirmer qu’une infusion offre des propriétés détoxifiantes sans que cette promesse santé ne soit attestée, il fallait oser. La marque Eléphant, qui appartient au groupe Unilever, ne recule devant rien en vantant « Détox, pas d’intox ». Unilever doit changer cette pratique, signez la pétition ! En savoir plus

Dernière modification le 21/03/2019
 
La newsletter foodwatch

Information, mobilisation, revendications : suivre toute l'actu