Pétition

Emballages surdimensionnés: le plein de vide, ça suffit !

Nous utilisons YouTube pour diffuser des vidéos. YouTube utilise des cookies et envoie des données personnelles aux États-Unis. Plus d'informations dans notre politique de confidentialité.

Pétition

Emballages surdimensionnés: le plein de vide, ça suffit !

Nous utilisons YouTube pour diffuser des vidéos. YouTube utilise des cookies et envoie des données personnelles aux États-Unis. Plus d'informations dans notre politique de confidentialité.

Mise à jour 01/08/23 - foodwatch et Zero Waste France, aidées de leurs avocats, ont laissé un mois à cinq marques de l’industrie agro-alimentaire pour mettre fin au plein de vide et au suremballage. A la fin de la période de mise en demeure fixée par les deux associations, l’action continue. Si les cinq marques ont pris notre demande au sérieux et ont répondu, seule une, Daco Bello, s’engage concrètement. Nous avons encore besoin de vous : interpellons Rana, Herta, Carambar et Mondelez pour exiger des changements ! Nous haussons aussi le ton, fort des réactions des marques et de votre mobilisation. Nous avons transmis le dossier à la répression des fraudes afin qu’elle le traite au regard de la loi, mais aussi qu’elle lance une enquête bien plus large sur les produits « plein de vide » de nos supermarchés. 

Avec foodwatch et Zero Waste France, exigez la fin des emballages alimentaires pleins de vide ! Nous épinglons 5 produits qui non seulement utilisent trop d’emballages, mais induisent en plus les consommateurs et consommatrices en erreur sur la quantité réelle d’aliments qu’ils contiennent. Nous les mettons en demeure de cesser ces pratiques malhonnêtes sans tarder.

Cette pétition chaque jour avec les nouvelles signatures à :
 

  • Charlotte Verhaeghe, Marketing Director Chocolate France pour Côte d'Or 
  • Audrey Perez, Responsable marketing, Daco Bello    (Daco Bello s'est engagée durant la période de mise en demeure)
  • Pascale Infante, Directrice Marketing, R&D Qualité et RSE Carambar & Co    
  • Maurizio Biondi, CEO, Rana France
  • Catherine Petilon, Directrice Marketing Herta France.

A l’attention des Responsables RSE et Marketing 

Madame, Monsieur,

L’un de vos produits a été épinglé dans une enquête des associations foodwatch France et Zero Waste France pour le « vide » trop important qu’il contient.  

Trop d’emballages de produits alimentaires sont surdimensionnés : remplis de vide inutile, ils induisent les consommateurs et consommatrices en erreur sur la réelle quantité de produit qu’ils contiennent. C’est d’autant plus inacceptable qu’il est urgent de réduire drastiquement les emballages pour réduire les déchets produits et leur impact sur l’environnement. 

Je soutiens vivement la demande faite à votre entreprise de retirer ce produit du marché et de vous engager à réduire au strict minimum l’usage et la taille des emballages pour ce produit et tous les produits de vos marques. Dans le cas où une présence significative de ‘vide’ serait nécessaire techniquement, la moindre des choses serait que vous le justifiiez clairement et que vous amélioriez la transparence sur vos produits quant aux quantités réelles vendues.

Dans l’attente de vos réponses et de ces actions,
Cordialement,

Vos nom et prénom ajoutés automatiquement
 

La pratique est trop courante : dans les rayons des supermarchés, on trouve des emballages de produits démesurément grands et on a souvent le sentiment de se faire avoir en les ouvrant, quand on constate que la quantité d’aliment présente est bien moindre que ce que laissait penser le packaging. 

Si le vide permet parfois de protéger un aliment lors de son transport ou de mieux préserver sa qualité, trop d’emballages contiennent un vide inutile. Cette pratique, qui manque sérieusement de transparence, est une aberration pour l’environnement et contrevient directement aux efforts urgents que doivent faire les industriels pour réduire leurs déchets et limiter l’impact de leur production sur la planète. 

Concrètement, un emballage trop volumineux pour une petite quantité d’aliment, c’est une forme de suremballage, avec des effets néfastes sur le climat, la biodiversité, les ressources planétaires et même la santé humaine. 

Nous avons déjà dénoncé cette situation à maintes reprises : face à l’inaction des marques, c’est sur la voie de la justice que nous nous orientons désormais. foodwatch France et Zero Waste France mettent, avec leurs avocats, en demeure les entreprises Krema (groupe Carambar), Côte d’or (groupe Mondelez International),  Herta (groupe Herta Foods), Daco Bello (groupe Daco Bello) et Rana (groupe Giovanni Rana) de retirer du marché les produits que nous avons épinglés dans  notre enquête et de s’engager à ne plus commercialiser de produits « pleins de vide » avec des suremballages injustifiables. 

Nous laissons 30 jours à ces 5 entreprises pour agir : si elles ne répondent pas à votre mobilisation d’ici le 26 juillet, nous nous tournerons vers la justice pour faire condamner cette pratique une bonne fois pour toutes.

Souvent composés - au moins en partie - de plastique, ces emballages partent directement à la poubelle : un beau gâchis de matières premières, d’eau et d’énergie ! Surtout quand on sait que 99% du plastique est fabriqué à partir de ressources fossiles, comme le pétrole. Sans parler des gaz à effet de serre : si le plastique était un pays, en prenant en compte tous les impacts de son cycle de vie, il serait le 5ème plus gros émetteur mondial…

Cerise sur le gâteau : seuls 21% des emballages plastiques sont effectivement recyclés : les 79% restants sont enfouis (en décharge) ou brûlés (en incinérateur), polluant les eaux, les sols et l’air au passage. Le recyclage n’est pas une solution miracle : pour préserver la planète, mieux vaut éviter les emballages superflus. 

C’est pour ces raisons, qui témoignent de l’urgence d’agir, que foodwatch France, association agréée de protection des consommateurs, et Zero Waste France, association agréée de protection de l’environnement, s’unissent pour combattre le problème des emballages « pleins de vide » sur un double front. 

Ensemble, agissons dès maintenant pour plus de transparence et moins de suremballage, afin de protéger notre environnement et d’en finir avec ces produits malhonnêtes gonflés au vide inutile. Avec foodwatch et Zero Waste France, interpellez les entreprises épinglées pour qu’elles changent leurs pratiques !

18728

ont déjà participé

Les champs marqués d’un * sont obligatoires.

Protection des données : votre prénom, et votre nom seront communiqués aux cibles de cette action. Vous recevrez un e-mail pour confirmer votre participation. Vos données personnelles seront conservées par foodwatch France à des fins de statistiques et, si vous le souhaitez, pour vous tenir informé.e de nos campagnes et vous proposer de participer à d’autres actions. Vous pouvez à tout moment exercer vos droits de rectification, suppression etc. de vos données, par e-mail à info(at)foodwatch(dot)fr ou courrier. Plus d'informations , consultez la page sur la protection des données.