Pétition : Ni TAFTA, ni CETA, ni MERCOSUR !

mercusor-abkommen_350_03.jpg
signatures en

L’Union européenne continue à négocier des accords de libre-échange en toute opacité. Dans cette fuite en avant, les négociations avec le MERCOSUR - Brésil, Argentine, Uruguay et Paraguay- touchent à leurs fins. Pourtant, cet accord présente les mêmes menaces que celles dénoncées sur le TAFTA et le CETA, avec des conséquences désastreuses pour les agriculteurs, les droits des consommateurs, les normes environnementales et même nos principes démocratiques !

Rejoignez la résistance pour stopper cet accord et exiger que les accords de commerce respectent les droits des peuples et de la planète : signez la pétition.

foodwatch a lancé cette pétition le 27 février 2018

Lire l'intégralité de la pétition

Chère Madame Malmström, Commissaire européenne au Commerce,

Les négociations de l'accord de libre-échange entre l'Union européenne (UE) et le Mercosur, bloc commercial comprenant l'Argentine, le Brésil, l'Uruguay et le Paraguay, sont presque finalisées. Je trouve cet accord extrêmement préoccupant, car il fait peser les mêmes menaces sur les consommateurs européens, leur santé et les normes environnementales que les accords de libre-échange avec le Canada (CETA) et avec les Etats-Unis (TAFTA/TTIP).

En effet, l'accord UE-Mercosur ne garantit pas du tout le respect du principe de précaution, mis à l’écart alors qu’il est fondamental en Europe pour la sécurité sanitaire des aliments et la protection de notre santé. Cet accord risque également de compromettre les choix démocratiques concernant ce que nous acceptons ou non dans nos assiettes (OGM, résidus de pesticides, etc).

Les importations européennes de produits agroalimentaires en provenance des pays du Mercosur devraient augmenter, avec les quotas de viande de bœuf, de volailles et de sucre acceptés par l'UE dans cet accord. Cela aurait de graves conséquences, non seulement pour l’agriculture, mais aussi pour l'environnement et les droits humains. L’expansion des élevages intensifs aggraverait par exemple la déforestation, l’impact sur le climat et la contamination des nappes phréatiques, tandis que les violations des normes internationales du travail, répandues notamment dans les plantations de canne à sucre et de soja, pourraient s’accentuer.

Madame la Commissaire Malmström, l'accord UE-Mercosur ne doit entrer en vigueur sous aucun prétexte ! Je vous demande donc d'arrêter les négociations de cet accord ainsi que des autres accords de commerce qui font peser des menaces sérieuses sur la santé et les droits des consommateurs.

La politique commerciale européenne doit être revue afin de répondre en priorité aux besoins et aux droits des peuples et de la planète, et non aux intérêts des entreprises multinationales.

Cordialement,

Prénom Nom (sera ajouté automatiquement)

Cette pétition sera envoyée à :

  • Cecilia Malmström, Commissaire européenne au Commerce

Adressée à la Commissaire européenne, votre signature enverra aussi un message fort à Emmanuel Macron. Les engagements qu’il avait pris pour les nouveaux accords de commerce (transparence, protection du principe de précaution etc) sont loin d’être tenus, ni dans le Mercosur, ni dans les autres accords en négociation par l’UE.