Fini, le bœuf dans les Paniers de Yoplait 0% : après l’avoir démasqué, nous l’avons fait retirer !

15/01/2019

Près de quatre mois après le lancement d’une pétition ciblant ses paniers 0% aux fruits, Yoplait confirme à foodwatch que la gélatine de bœuf sera définitivement retirée du produit. La nouvelle recette sera disponible dans le courant du premier semestre 2019. Yoplait répond ainsi à la demande de plus de 12 500 signataires de la pétition  lancée par foodwatch le 19 septembre 2018. Une belle victoire qui montre encore une fois que la mobilisation citoyenne paie. Ensemble, nous pouvons faire changer les pratiques des industriels.  

Le panier de Yoplait 0% dénoncé par foodwatch met en avant de belles images de fruits rouges en plus de multiples autres mentions attractives : « 0% de matières grasses », « fabriqué en France », « sans conservateur, sans colorant, sans arôme artificiel ». Ça, c’est pour le marketing. Mais du côté de la liste d’ingrédients, la recette comporte de la gélatine, un ingrédient dérivé d’animaux. Mais l’étiquetage n’en dit pas plus. Questionnée par foodwatch, Yoplait indiquait que cette gélatine est d’origine bovine.

En septembre 2018, foodwatch a donc tiré la sonnette d’Arnaque sur l’étiquette et proposait une pétition pour interpeller en ligne le Président de Yoplait France. Des milliers de personnes ont participé à l’action. Dès le lendemain, la marque annonçait sur sa page Facebook et dans les médias qu’elle supprimerait la gélatine d’origine bovine. Nous avions demandé plus d’informations à Yoplait, qui était restée silencieuse pendant près de quatre mois. La bonne nouvelle, c’est que nous avons fini par avoir la confirmation d’un changement de recette – et notamment la suppression définitive de la gélatine bovine – prévu pour le premier semestre 2019. 

Personne ne devrait être induit en erreur et tout le monde doit pouvoir connaître la composition des produits, notamment si l’on veut adopter un régime alimentaire particulier. Nous vérifierons que les engagements de Yoplait sont bien respectés.

Dernière modification le 15/01/2019
 
La newsletter foodwatch
abonnés:

Vous aussi, inscrivez-vous !