Pétition

Dérivés de pétrole dans nos aliments : non aux huiles minérales !

Pétition

Dérivés de pétrole dans nos aliments : non aux huiles minérales !

Des tests en laboratoire menés par foodwatch ont, pour la troisième fois, détecté une contamination de nos aliments par des huiles minérales toxiques. Il s’agit de produits de consommation courante achetés en France, en Allemagne, en Belgique, aux Pays-Bas et en Autriche. 19 produits, dont 5 en France, se sont avérés contaminés par des hydrocarbures aromatiques d'huiles minérales, appelés MOAH et particulièrement dangereux. 

Selon l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), les MOAH sont potentiellement cancérigènes et mutagènes (altérant notre patrimoine génétique). Ces substances dangereuses pour la santé n'ont pas leur place dans notre alimentation ! 

foodwatch appelle la Commissaire européenne à la Santé et à la Sécurité alimentaire, Stella Kyriakides, ainsi que les décideurs de tous les États membres de l'UE à protéger les consommatrices et consommateurs de ces contaminants invisibles à l’œil nu mais pourtant bien présents dans des produits alimentaires. foodwatch exige donc le rappel immédiat de tous les aliments testés positifs et une réglementation fixant une tolérance zéro pour la contamination par les MOAH dans toutes les catégories d'aliments au sein de l’Union européenne.
  
Soutenez cet appel en signant et en partageant notre pétition ! Les nouvelles signatures sont envoyées chaque jour par email aux décideurs ciblés. 

foodwatch a lancé cette pétition le 9 décembre 2021. 

Madame la Commissaire Kyriakides,

Mesdames et Messieurs les chefs d'État,

Mesdames et Messieurs les ministres,

De nombreux produits alimentaires présents dans les rayons de nos supermarchés sont contaminés par des hydrocarbures aromatiques d'huiles minérales (MOAH). 

Selon l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), ces huiles minérales MOAH sont potentiellement cancérigènes et mutagènes et certaines d'entre elles sont identifiées comme des perturbateurs endocriniens. 

Pour la troisième fois, foodwatch a prouvé par des tests en laboratoires que des produits contaminés par les MOAH sont toujours commercialisés en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Autriche et en Belgique. 

Ces substances dangereuses n'ont pas leur place dans nos assiettes. La seule façon de protéger tous les consommateurs de ces contaminants invisibles à l’œil nu mais bien présents dans les produits alimentaires est une réglementation européenne qui applique une tolérance zéro aux MOAH pour toutes les catégories de produits alimentaires. Ceci est essentiel pour respecter la loi générale sur l'alimentation (EC 178/2002) et en particulier son article 14 sur les exigences de sécurité alimentaire, qui stipule qu "aucune denrée alimentaire n’est mise sur le marché si elle est dangereuse." 

foodwatch tire la sonnette d'alarme sur ce problème depuis 2015 et vient de réaliser une troisième série de tests en laboratoires. En 2019, l’association avait révélé que la moitié des préparations de lait infantile testées étaient contaminées par ces hydrocarbures aromatiques d'huiles minérales (MOAH). En conséquence, vous, représentants de la Commission européenne et des États membres, avez décidé pour la première fois d'établir un seuil de présence de MOAH dans les poudres de lait infantile, à 1 mg/kg, lors d'une réunion technique en juin 2020. 

Cette décision était un premier pas encourageant, mais elle est loin d'être suffisante, comme le démontrent une fois de plus les résultats de la nouvelle série de tests effectués par foodwatch sur un large éventail de produits alimentaires. 

Les entreprises doivent de toute urgence retirer les produits contaminés des rayons, mais il est de votre responsabilité de garantir « la santé des citoyens et la sécurité des aliments qu'ils mangent », comme l'a déclaré la Commissaire Stella Kyriakides.  

Nous vous demandons donc instamment de prendre les mesures urgentes suivantes :

1.    Les produits testés montrant une contamination positive aux MOAH doivent être rappelés immédiatement ;

2.    Adoptez une réglementation fixant une tolérance zéro pour les MOAH dans toute l'UE pour TOUTES les catégories d'aliments, en interdisant toute présence détectable de MOAH avec la méthodologie analytique la plus pointue.

Dans l'attente de votre réponse et d'une action urgente,

Veuillez agréer l'expression de mes sentiments distingués,

Votre nom et prénom

Cette pétition est envoyée chaque jour avec les nouvelles signatures par e-mail à : 

  • Mme Stella Kyriakides, Commissaire européenne à la Santé et à la Sécurité alimentaire ; 

Et les chefs d'État ou ministres responsables dans les États membres de l'UE : 

  •  France : Emmanuel Macron, Président de la République
  • Allemagne: Cem Özdemir, Ministre fédéral de l'alimentation, l'agriculture et de la protection des consommateurs
  • Autriche :  Johannes Rauch ,  Ministre de la santé et de la protection des consommateurs
  • Belgique:  Alexander De Croo, Premier Ministre
  • Bulgarie:  Rumen Radev, Président de la République
  • Croatie:  Andrej Plenković, Premier Ministre
  • Chypre:  Nicos Anastasiades, Président de la République
  • République Tchèque: Andrej Babiš, Premier Ministre
  • Danemark: Mette Frederiksen, Premier Ministre
  • Irlande: Micheál Martin, The Taoiseach
  • Estonie: Kaja Kallas, Premier Ministre
  • Finlande: Sanna Marin, Premier Ministre
  • Grèce: Kyriakos Mitsotakis, Premier Ministre
  • Hongrie: Viktor  Orbán, Premier Ministre
  • Italie: Mario Draghi , Premier Ministre
  • Lettonie: Krišjānis Kariņš, Premier Ministre
  • Lithuanie: Gitanas  Nausėda , Président de la République
  • Luxembourg: Xavier Bettel, Premier Ministre
  • Malte: Robert Abela, Premier Ministre
  • Pays-Bas: Mark Rutte, Premier Ministre
  • Pologne: Mateusz  Morawiecki, Premier Ministre
  • Portugal: Antonio Costa, Premier Ministre
  • Espagne: Pedro Sánchez, Premier Ministre
  • Suède: Magdalena Andersson, Premier Ministre
  • Roumanie: Florin-Vasile CÎŢU, Premier Ministre
  • Slovaquie: Eduard Heger, Premier Ministre
  • Slovénie: Janez Janša, Premier Ministre

91300

ont déjà participé

Les champs marqués d’un * sont obligatoires.

Protection des données : votre prénom, et votre nom seront communiqués aux cibles de cette action. Vous recevrez un e-mail pour confirmer votre participation. Vos données personnelles seront conservées par foodwatch France à des fins de statistiques et, si vous le souhaitez, pour vous tenir informé.e de nos campagnes et vous proposer de participer à d’autres actions. Vous pouvez à tout moment exercer vos droits de rectification, suppression etc. de vos données, par e-mail à info(at)foodwatch(dot)fr ou courrier. Plus d'informations , consultez la page sur la protection des données.