Actualités 27.02.2017

Isla Délice : 100% filet ? Non, 100% filou !

  • Arnaques sur l'étiquette

Le « Délice de Poulet » d’Isla Délice annonce sur son étiquetage une « viande 100% filet », pourtant il ne contient que 35,7% de poulet... mais aussi un tiers de dinde, puis de l’eau, de la fécule de pomme de terre, et une bonne dose d’additifs. Une véritable arnaque sur l’étiquette. 

Une liste d’ingrédients et des promesses sur l’emballage bien loin d’être en accord, pour ces tranches de poulet sous vide Isla Délice. Vous pensiez manger du poulet ? Vous allez être surpris. 

Un mélange insoupçonné pour le consommateur

Cet emballage vante un produit à base de « viande 100% filet ». En réalité, ce produit ne contient que 68,7% de viande : 35,7% de poulet et… 33% de viande de dinde ! Or, Isla Délice choisit de mettre en avant uniquement la viande de poulet, jouant ainsi sur l’ambiguïté d’une promesse qui dupe le consommateur.

Ce « Délice » est non seulement du poulet à la dinde, mais aussi un produit dont les 31,3% restants sont constitués d’eau, de fécule de pomme de terre, de conservateurs, de sirop de glucose, de colorant et d’arômes naturels. Une belle liste d’additifs peu ragoûtants. 

Ces ruses sur l’étiquette sont légales mais pas légitimes pour autant. Elles permettent aux fabricants de modeler à leur guise la perception des consommateurs. L’emballage se doit pourtant de refléter la vraie nature du produit, et non pas l’idée que le fabricant aimerait que les consommateurs s’en fassent. foodwatch, qui milite pour un étiquetage honnête et transparent sur la réelle composition de nos aliments, a donc écrit à Isla Délice.

foodwatch avait déjà dénoncé des abus sur un filet de dinde e.Leclerc. Sous la pression de la mobilisation publique, Michel-Edouard avait fini par plier et changer son étiquetage.

C’est une sympathisante de foodwatch qui a attiré notre attention sur ce produit : bien vu ! Si vous désirez nous alerter sur d’autres arnaques sur l’étiquette, écrivez-nous à info(at)foodwatch(dot)fr