Actualités 21.03.2019

Jouer sur les mots et s’acquitter grâce au marketing !

  • Arnaques sur l'étiquette

Difficile de distinguer une allégation santé, encadrée par une règlementation, d’une dénomination de produit qui ne veut finalement pas dire grand-chose. Les fabricants jouent avec les mots, usent du champ lexical du bien-être, s’exemptent de conditions pour remplir leur promesse… et ils assument ! Ce n’est finalement que du pur marketing, un argument qui permet d’induire en erreur en toute légalité.

Ricola nous vend une infuselle « Bonne nuit » sans effet sur le sommeil. Kusmi Tea a nommé son thé « BB Detox » mais affirme ne pas utiliser d’allégation « détox ». Interpellées par foodwatch, les marques se justifient en expliquant qu’il ne s’agit là que de dénominations et surtout pas de promesses santé… Une réponse qu’on a un peu de mal à avaler.  

Dans d’autres cas, certaines dénominations nous ont même fait sourire, comme « Joie de vivre » de Yogi Tea ou encore « Hydrathé » pour une infusion. Et l’eau ça mouille, vous dites-vous ? 

Les industriels doivent arrêter de nous balader !