Actualités 16.10.2019

Viande allemande à la Listeria : 11 départements touchés, le Ministère de l’agriculture reste opaque.

  • Scandales alimentaires
© picture alliance/Uwe Zucchi/dpa

Suite à l’alerte lancée par foodwatch largement relayée dans les médias sur la présence de viande contaminée à la Listeria de l’entreprise allemande Wilke en France, le Ministère de l’agriculture a enfin publié un « point d’information » ce mardi 15 octobre. Le Ministère reconnaît que 11 départements français sont concernés par l’importation de cette viande qui a été distribuée à des restaurants commerciaux, hôtels, traiteurs, associations, charcuteries, une péniche de croisière et deux maisons de retraite.

Plus de 30 pays ont importé de la viande potentiellement contaminée à la Listeria de l’entreprise Wilke. En France, onze départements sont concernés : l’Ardèche (07), le Doubs (25), le Finistère (29), l’Ille-et-Vilaine (35), la Loire-Atlantique (44), la Moselle (57), le Bas-Rhin (67), le Haut-Rhin (68), la Sarthe (72), Paris (75) et le Val d’Oise (95).

Une information au compte-goutte

Le Ministère minimise en parlant de ‘quelques kilos’. Des affichettes auraient été apposées localement mais la viande a probablement déjà été consommée. On ignore toujours tout des lieux de distribution, des quantités, des marques. Le silence des autorités françaises est incompréhensible !

Signez la pétition adressée au Gouvernement !

En Ille-et-Vilaine, selon Ouest France, 22 kilos ont été retrouvés chez un grossiste mais 25 kilos restants ont été vendus dans des boucheries, charcuteries, épiceries ou supérettes. Mais où et par qui ? Les consommateurs l’ignorent toujours. 

Et ailleurs ?

En Allemagne, trois personnes sont décédées suite à la consommation de viande contaminée à la Listeria contenue dans une pizza salami ou des saucisses provenant de l’entreprise Wilke Waldecker Fleisch- und Wurstwaren GmbH & Co. 37 autres sont atteintes de listériose liée à la même souche. A l’étranger, les autorités sanitaires allemandes, irlandaises ou encore suédoises, par exemple, communiquent sur les produits Wilke présents sur leur territoire et le risque de contamination à la Listeria. Le Ministère de l’agriculture français demeure inexplicablement muet.

En finir avec l’opacité 

Plus de 20 000 personnes ont déjà signé la pétition de foodwatch réclamant la totale transparence de la part des autorités sur les contrôles sur les produits alimentaires commercialisés en France, y compris la publication des résultats, des noms des entreprises concernées, des marques, des mesures correctives et des sanctions. Contre l’opacité et l’impunité, continuons de nous mobiliser : seule la transparence recréera de la confiance.