Actualités 11.06.2020

Twinings nous prend pour des poires !

  • Arnaques sur l'étiquette

Mise à jour du 15/06/2020 

Victoire ! La maison-mère de Twinings - Foods International - a répondu à notre interpellation en 24 heures. Elle reconnaît avoir « commis une erreur au moment de l’élaboration du packaging » et va ajouter le terme « saveur » sur son étiquette pour être conforme à la réglementation car le produit ne contient pas la poire promise à l’avant de l’emballage.  Nous allons continuer de suivre cela de près pour nous assurer de ce changement. 
Cet abus, c’est vous qui l’aviez repérée. N’hésitez pas à continuer de nous envoyer les arnaques sur l’étiquette que vous dénichez ; la bataille pour la transparence de l’étiquetage continue ! 

Voici une nouvelle arnaque sur l’étiquette dénichée par l’un de nos foodwatchers. Il s’agit de l’infusion « Ayurveda poire-miel cannelle » de la marque Twinings. Si habituellement certains industriels jouent avec les limites de la légalité pour induire en erreur le consommateur, l’étiquetage de cette infusion ne respecte pas la réglementation. 

A la recherche de la poire perdue

L’un de nos foodwatchers nous a récemment alerté·e·s sur l’infusion « ayurveda poire-miel cannelle » commercialisée par la célèbre marque de thés Twinings. Quelle ne fut pas notre stupéfaction à la lecture de la liste des ingrédients de découvrir qu’elle ne contient tout simplement pas de poire. Concrètement, la composition n’est pas si aisée à éplucher pour qui n’est pas familiarisé avec l’étiquetage des arômes. Une vraie partie de cache-cache.
Pour le miel, c’est plutôt clair : il est identifié par la mention « arôme naturel de miel et autres arômes naturels (1%) ». Elle signifie que si le goût de l’arôme est bien celui du miel, la partie aromatisante ne provient, elle, qu’en partie du miel, à une teneur inférieure à 95 %. Pas besoin de vous faire un dessin : le pourcentage de miel dans cette infusion est extrêmement faible.
Concernant la poire, ça se corse ! Elle n’est pas indiquée dans la liste, pas même sous forme « d’arôme naturel de poire ». On peut supposer que la partie aromatisante ne provient pas de ce fruit.

Qu’en est-il de la réglementation ?

Si le marketing de beaucoup de produits flirte avec la légalité, ce produit n’est clairement pas dans les clous de la loi. D’après la répression des fraudes : la mention « goût », « saveur », « parfum », « aromatisé » ou toute autre dénomination similaire doit être apposée clairement sur le produit quand l’aromate est absent de la liste des ingrédients ou qu’un arome naturel (de l’aromate en question ou d’autres aromes) est utilisé pour apporter la flaveur. 
En résumé, le nom de cette infusion ne respecte pas la réglementation et induit en erreur le consommateur : non seulement le miel n’est présent que sous forme d’arôme naturel, mais en plus la poire promise à l’avant de l’emballage est tout bonnement absente de la liste des ingrédients. La dénomination du produit devrait être complétée d’un terme tel que « goût » ou « saveur », clairement lisible pour le consommateur en face avant.

Le combat pour la transparence continue

Il ne s’agit pas ici d’un simple combat pour une boîte d’infusion. Nous publions régulièrement des exemples concrets d’arnaques sur l’étiquette pour dénoncer les abus et la désinformation dans les rayons ; ils sont dénichés par les enquêtes de notre équipe mais aussi par les foodwatchers, vous consommateurs·trices. Ils pointent du doigt tant la responsabilité des fabricants et distributeurs que des autorités en charge des contrôles. 
Qu’il s’agisse de Twinings ou des marques que nous épinglons chaque semaine, certains industriels jouent éhontément avec les limites de la réglementation pour continuer à nous induire en erreur et vendre toujours plus leurs produits malhonnêtes. Pourtant, la transparence se doit d’être la règle – partout, tout le temps – des couloirs de Bruxelles jusqu’aux rayons des supermarchés. Nous ne voulons pas qu’elle soit l’exception.
Avec vous, nous continuerons donc à dénoncer les arnaques sur l’étiquette jusqu’à obtenir une application plus stricte de la règlementation européenne. 

Ensemble, nous sommes plus forts !
Dénoncez cette arnaque sur l'étiquette en téléchargeant le visuel ci-dessous pour le partager sur les réseaux sociaux.

download image

Vous avez aimé cet article ? On a encore plein de sujets sur le feu : aidez-nous à continuer !

foodwatch est une association 100% indépendante qui refuse tout financement public ou dons d’entreprises qui pourraient présenter le moindre conflit d’intérêt. Ce sont donc vos dons qui garantissent notre liberté de parole et d’action pour enquêter, lancer l’alerte et faire bouger les choses. Ensemble, notre voix compte. Merci !

Je fais un don