Miam, des additifs "traditionnels" !

07/11/2017

Ils sont massivement présents dans nos aliments et pourtant la plupart des consommateurs n’en sont pas informés et ignorent à quoi ils servent. Qui sont-ils ? Plus de 320 additifs sont autorisés par la réglementation européenne dans les denrées alimentaires !

Leur présence dans nos assiettes fait l’objet de controverse, notamment lorsque ces additifs peuvent avoir un effet sur la santé. Le problème, c’est qu’on les retrouve même là où on ne s’y attend pas, y compris dans des produits aux allures « traditionnelles », « rustiques », « à l’ancienne » … foodwatch dévoile les stratégies marketing des industriels qui recourent à des mentions d’authenticité alors qu’ils contiennent des additifs, dont l’innocuité pose parfois question.

On retrouve des additifs dans beaucoup de produits alimentaires, y compris dans le secteur bio où près d’une cinquantaine d’additifs sont autorisés. Pour autant, les industriels ont bien compris que leur présence pouvait susciter des inquiétudes chez les consommateurs. On connaissait déjà la tactique de remplacer l’additif désigné par E et suivi d’un numéro dans la liste d’ingrédients par son nom, généralement moins connu du public. Pour brouiller davantage les pistes sur la présence de ces additifs, les fabricants vont plus loin et recourent à des tactiques marketing qui font passer les aliments pour ce qu’ils ne sont pas : en mettant en avant une image authentique, traditionnelle, rustique d’un produit, ils détournent l’attention de sa composition réelle… en additifs.

En France, certaines expressions sont réglementées. C’est le cas par exemple pour les mentions « campagne », « artisanal », « à l’ancienne », « traditionnel », les deux dernières signifiant l’absence d’additifs. Mais les fabricants jouent sur le même registre en utilisant des expressions ou des images liées, sans pour autant supprimer les additifs de leurs recettes. Par exemple : une représentation graphique d’une nappe de vichy à carreaux rouges, accompagnée de la mention « rustique » sur l’emballage avant d’un produit qui contient en fait cinq additifs. Cette ambigüité est inacceptable !

De la purée aux légumes, en passant par des produits gourmets, bio ou encore du pain, les exemples et les stratégies sont frappants. Le pire, c’est que beaucoup de ces produits contiennent des additifs qui posent question en termes de risques pour la santé. C’est le cas du nitrite de sodium (E250), le nitrate de potassium (E252), les diphosphates (E450), les mono- et diglycérides d’acides gras (E471).

  • 24/10/2017

    5 produits traditionnels aux additifs

    Diaporama (6 photos)
    • -	Poêlée rustique La Parisienne, Bonduelle. Cette poêlée à l’allure « rustique », avec sa nappe vichy, est en fait composée de cinq additifs, dont deux à l’effet controversé pour la santé : le E250 (nitrite de sodium) et le E450 (diphosphates). Les autres additifs présents dans la liste d’ingrédients sont les E262, E316 et E414.
    • <b>Mousline saveur à l’ancienne, écrasée de pomme de terre, Maggi</b>. La mention « à l’ancienne » est réglementée en France et signifie qu’il n’y a pas d’additifs. En jouant sur l’expression « saveur à l’ancienne », Maggi aurait-elle oublié de retirer les additifs de sa recette ? En plus des E304 figurent deux additifs controversés dans ce produit, le E450 (diphosphates) et le E471 (mono- et diglycérides d’acides gras).
    • <b>Lardons nature, recette artisanale BIO, Bonjour Campagne</b>. Qui pensait trouver des additifs dans des lardons à la recette artisanale bio sous des airs de campagne ? La liste des ingrédients dans ce produit les indique pourtant : le controversé E250 (nitrite de sodium), accompagné d’ascorbate de sodium (E301).
    • <b>Tartines spécial campagne, la Boulangère</b>. Avec ces « tartines spécial campagne », ce produit n’évoque-t-il pas une certaine rusticité proche de celle du « pain de campagne » ? Il compte pourtant 5 additifs, dont le E471 à l’effet controversé pour la santé. Les quatre autres additifs listés sont les E282, E300, E412 et E415.
    • <b>Jambon Pata Negra, grande tradition, Labeyrie</b>. Un jambon d’excellence qui suit la recette d’une « grande tradition » ? Ce produit contient en fait deux additifs sur les quatre ingrédients que présente sa liste. Ces additifs sont les très controversés E250 (nitrite de sodium) et E252 (nitrate de potassium).
    • 5 produits présentés comme &quot;traditionnels&quot; contenant des additifs.&nbsp;

L’emballage de la « Poêlée rustique La Parisienne » de Bonduelle est emblématique de ces pratiques, qui cherchent à masquer la présence de cinq additifs, dont le E250 et le E450. Nous avons donc décidé d’interpeller la marque pour qu’elle change sa recette et son étiquetage

Bonduelle : nous voulons des légumes, pas des additifs !

signatures. Vous aussi, signez !

Qui s’attend à retrouver des additifs, aux effets controversés sur la santé, dans une poêlée de légumes surgelés ? Bonduelle l'a fait ! Signez notre pétition pour que Bonduelle modifie son emballage et supprime les additifs controversés.  En savoir plus

Protection des données
Dernière modification le 07/11/2017
 
La newsletter foodwatch
abonnés:

Vous aussi, inscrivez-vous !