Capri-Sun (Coca-Cola)

"Multivitamin"

  • Presque autant de sucre que dans un Coca Avec Capri-Sun « Multivitamin », Coca-Cola espère faire d’une pierre deux coups : séduire les enfants, et bluffer les parents. Avec les enfants, la marque américaine qui distribue Capri-Sun en France sait s’y prendre : elle utilise des personnages parfois issus de films plébiscités par les petits comme « Rio 2 » pour rendre sa pochette plus ludique. Quant aux parents, c’est un véritable tour de passe-passe que Coca-Cola leur joue, en faisant passer une boisson riche en sucre - chaque portion représente plus de 20% des apports journaliers recommandés… pour un adulte ! - pour un produit sain et équilibré. « Trop cool », Capri-Sun, comme le dit la pub ? Pas vraiment.

  • Capri-Sun Multivitamin : de l’eau et des fruits, vraiment ? L’emballage, tout comme les spots publicitaires, évoquent une « délicieuse boisson aux jus de fruits et à l’eau minérale ». Cette communication se garde bien d’évoquer la proportion de sucre que représente une pochette. Avec plus de trois morceaux de sucre par portion (19g en juin 2017), la boisson en contient presque autant que du Coca-Cola. Les jus de fruits sont, eux, à base de concentré et ne constituent que 12% du produit final. Enfin, la boisson est enrichie en vitamines synthétiques, puisque la faible quantité de jus de fruits n’apporte que peu de vitamines naturelles.

  • Peu de fruits… moins de frais ! Pour Coca-Cola, vendre une boisson fruitée avec très peu de fruits n’est pas un problème ! Car Wild, l’entreprise qui a créé et qui produit toujours Capri-Sun est, avant tout, un fabricant d’arômes. Pratique lorsqu’on cherche à créer une boisson au goût de fruits à moindre frais. Mais les consommateurs ne sont pas dupes : en Allemagne, Capri-Sun a remporté le prix - qu’aucun fabricant ne veut ! - du pire marketing mensonger en 2013. Décerné chaque année par les consommateurs lors d’un vote organisé par foodwatch, il a été remporté haut la main par Coca-Cola qui a réuni 42% des voix des 120 000 votants.

  • Un marketing scandaleux qui cible les enfants Rebelote en 2014, où ce sont cette fois les consommateurs néerlandais qui ont dénoncé le marketing agressif de Capri-Sun en direction des enfants. En France aussi, les boissons à forte teneur en sucre telles que Capri-Sun représentent un véritable problème de santé publique. En 1980, seuls 5% des petits Français âgés de 3 à 7 ans étaient en surpoids, aujourd’hui 1 enfant sur 6 présente un excès de poids ou une obésité. Les produits comme Capri-Sun qui contiennent des quantités ahurissantes de sucre portent une lourde responsabilité dans ce phénomène. Et pourtant, la marque mise sur un marketing s’adressant directement aux enfants, au mépris des conséquences à long-terme que peut avoir une consommation excessive de sucre sur leur santé.

Capri-Sun, champion du marketing mensonger, doit cesser de cibler les enfants !

La newsletter foodwatch
abonnés:

Vous aussi, inscrivez-vous !