Stop aux étiquettes illisibles : signez la pétition !

Le Commissaire européen à la Santé n'arrive pas à lire les étiquettes des aliments "même avec des lunettes". Et il n'est pas le seul. La différence, c'est que lui a le pouvoir d'imposer une taille de caractères plus grande, et des critères pour assurer la lisibilité des emballages.

Signez la pétition qui lui est adressée !

Du progrès dans nos coquetiers, mais ce n’est pas terminé

Les consommateurs sont de plus en plus attentifs à la provenance de leurs œufs. Néanmoins l’opacité subsiste sur la question des OGM. Impossible aussi de savoir d’où proviennent les œufs des produits transformés : poules élevées en cage ou en plein air ? 

LIRE

Pas d'hydrocarbures dans nos assiettes !

La grande distribution a décidé de s’attaquer au problème de la contamination des aliments par les huiles minérales. Preuve qu’il est possible de protéger les consommateurs… quand on y est poussé. Le gouvernement, lui, continue de faire l’autruche ! foodwatch lance une pétition pour le faire bouger.

Signez !

Danone arnaque petits et grands avec Danonino

L’emballage de Danonino affiche des images et mentions de fruits alors que le produit ne contient pas le moindre fruit, pas même sous forme d’arômes ! Danone, l’une des marques préférées des Français, dupe les consommateurs. foodwatch lance une pétition pour réclamer un étiquetage honnête.

SIGNEZ

Monoprix : un nectar qui se fait passer pour un jus

Est-ce un jus, Est-ce un nectar ? Vous avez dit orange pêche et abricot ? Le raisin est l'ingrédient n°1 ! Deux arnaques pour le prix d'une sur ce produit Monoprix.

LIRE

Opération TRANSAT : adoptez un député !

Après son vote au Parlement européen, le CETA peut encore être stoppé à l'Assemblée nationale. Invitez le/la député/e de votre circonscription à prendre publiquement position contre ce traité dangereux. Vous n’avez qu’à entrer votre code postal pour lui envoyer un message directement.

ADOPTEZ UN DÉPUTÉ !

CETA : le Parlement européen vote en faveur d'un traité anti-démocratique

foodwatch et de nombreuses organisations citoyennes manifestaient aujourd’hui devant le Parlement européen pour appeler les députés à rejeter le CETA mais ceux-ci ont voté en faveur d’un traité toxique pour les citoyens et les consommateurs.

LIRE

Terrines de canard : vous mangez surtout du porc

La majorité des terrines de canard contiennent… du porc, et même beaucoup plus de porc que de canard dans plusieurs cas. Pourtant seul le canard est vanté à l’avant de l’emballage ! Cette pratique peu honnête est parfaitement légale.

LIRE

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Déjà internautes inscrits !


  • 13/04/2017 Arnaque sur l'étiquette

    Du progrès dans nos coquetiers, mais ce n’est pas terminé

    Du changement dans la filière œufs : plus de transparence et des consommateurs plus attentifs à la provenance de leurs œufs. Les conditions d’élevage (en cage, en plein air) sont devenues un critère de choix pour beaucoup. Le code allant de 0 à 3 nous donne une information précise. Toutefois l’opacité subsiste en ce qui concerne les œufs contenus dans des produits transformés. Et il est toujours impossible pour le consommateur de savoir si les œufs qu’il achète proviennent de poules nourries aux OGM. LIRE

  • 03/04/2017 Alimentation et santé

    Les résultats des contrôles d’hygiène (enfin) dévoilés

    Dans le cadre de la Loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt, le ministère de l’Agriculture a rendu obligatoire la publication des contrôles d’hygiène de l’ensemble des établissements de la chaîne alimentaire. Ce lundi 3 avril 2017, le site alim-confiance.gouv.fr est lancé, avec pour le moment entre 1000 et 1500 adresses disponibles. LIRE

  • 30/03/2017 Arnaque sur l'étiquette

    Etiquettes illisibles : foodwatch répond à la bourde du Commissaire européen par une pétition

    Le Commissaire européen en charge de la santé et de la sécurité alimentaire ne parvient pas à lire les étiquettes des aliments : « Même avec mes lunettes. C’est absolument impossible », a déclaré Vytenis Andriukaitis. La taille des caractères de 1,2 millimètre prévue par la réglementation est effectivement illisible. foodwatch lance donc une pétition pour demander à la Commission européenne d’imposer enfin une taille de caractères plus grande et de définir des critères pour améliorer la lisibilité.LIRE

 
La newsletter foodwatch
abonnés:

Vous aussi, inscrivez-vous !

Qui est foodwatch ?

foodwatch milite pour plus de transparence de la part de l'industrie agroalimentaire, désigne les responsables et met les politiciens face à leurs responsabilités.

En savoir plus

Suivez-nous