Actualités 10.12.2020

Nitrites : démasquons les marques derrière la FICT !

  • Additifs

Il y a trois semaines, nous vous révélions la tentative inadmissible d’intimidation des industriels de la charcuterie par le biais de leur fédération, la FICT, qui mettait en demeure Yuka de fermer notre pétition commune pour l’interdiction des nitrites ajoutés dans notre alimentation. Les 100 000 nouvelles signatures de la pétition en 10 jours sont la réponse la plus cinglante que nous pouvions ensemble leur apporter ! Merci. Ils ne nous feront pas taire.

Ensemble, nous avons le pouvoir d’aller plus loin, pour dénoncer le double jeu de plusieurs marques bien connues. Beaucoup d’industriels qui sont membres de la FICT commercialisent déjà des gammes de produits sans nitrites ajoutés, ce qui prouve qu’elles sont bien au courant du problème, et qu’elles sont capables de mettre en place une alternative. Ces marques, comme Herta, Fleury Michon, Madrange et Aoste qui vendent du « sans nitrite » d’un côté et ont un rôle important dans la FICT de l’autre, soutiennent-elles l’action d’intimidation inacceptable et incompréhensible menée par leur fédération qui vise Yuka, foodwatch et la Ligue contre le cancer ?

Mettons-les face à leurs contradictions  et obligeons-les à clarifier leur position ! Nous vous proposons d’interpeller collectivement Herta, Fleury-Michon, Madrange et Aoste.

Commentez la publication de Herta sur Instagram avec ce message :
(copiez-collez le texte)

Bonjour @herta_france, cautionnez-vous la tentative d’intimidation de la @FICT_FRANCE dont vous êtes membre contre la pétition de @yuka @laliguecancer et @foodwatch_fr ? Pourquoi continuer à soutenir l'usage des nitrites ajoutés dans la charcuterie alors que vous-mêmes en proposez sans cet additifcontroversé pour la santé ? Qu’en pense @Nestlé_france qui détient en partie Herta ? 

J'interpelle Herta sur Instagram

Interpellez Fleury-Michon sur Twitter avec ce message :
(copiez-collez le texte ou cliquez sur le bouton ci-dessous)

Bonjour @FleuryMichon, cautionnez-vous la tentative d’intimidation de la @FICT_FRANCE contre la pétition de @YukaApp @laliguecancer et @foodwatch_fr ? Pourquoi continuer à soutenir l'usage des #nitrites ajoutés dans la charcuterie alors que vous-mêmes en proposez sans cet additif ? 

J'interpelle Fleury-Michon sur Twitter

Commentez la publication de Madrange sur Facebook à propos de la charcuterie sans nitrite : 
(copiez-collez le texte)

Bonjour Madrange, 
Je fais partie des 319 000 signataires de la pétition qui demande la fin des sels nitrités ajoutés dans l’alimentation. Vous êtes membre de la FICT. J’aimerais savoir si vous soutenez la tentative d’intimidation de la FICT qui demande la fermeture de la pétition contre Yuka, foodwatch et la Ligue contre le cancer? Cette situation est d’autant plus incompréhensible que vous proposez une gamme de charcuteries sans nitrite. Si vous savez vous en passer pourquoi vouloir défendre leur utilisation alors que les risques pour la santé sont clairement établis ?

J'interpelle Madrange sur Facebook

Interpellez Aoste sur Facebook Messenger avec ce message :
(copiez-collez le texte)

Bonjour Aoste, 
Je fais partie des 319 000 signataires de la pétition qui demande la fin des sels nitrités ajoutés dans l’alimentation. Vous êtes membre de la FICT. J’aimerais savoir si vous soutenez la tentative d’intimidation de la FICT qui demande la fermeture de la pétition contre Yuka, foodwatch et la Ligue contre le cancer ? Cette situation est d’autant plus incompréhensible que vous proposez une gamme de charcuteries sans nitrite. Si vous savez vous en passer pourquoi vouloir défendre leur utilisation alors que les risques pour la santé sont clairement établis ?

J'interpelle Aoste sur  Facebook Messenger

Vous n'êtes pas sur les réseaux sociaux ?

Aucun problème. Envoyez un mail aux 4 marques en 2 clics.

J'envoie le mail

De notre côté, nous avons aussi écrit officiellement ce matin à Herta, Loste, la Cooperl (Montagne Noir et Madrange), Aoste (qui détient aussi Justin Bridou et Cochonou), Maison Prunier, Bordeau-Chesnel, Intermarché (Monique Ranou) et Fleury Michon pour leur poser ces mêmes questions   
Aujoud’hui, nous sommes plus de 319 000 à demander la fin des nitrites ajoutés dans l’alimentation et une proposition de loi pour interdire progressivement ces additifs vient d’être déposée. Les charcutiers industriels se sentent au pied du mur car le débat prend une l’ampleur qu’ils ne peuvent ignorer. 
Ne laissons pas les marques se cacher derrière leur fédération. Exigeons d’elles quelles se positionnent clairement face à leurs propres ambiguïtés. N’hésitez pas à partager avec nous par mail ou sur les réseaux sociaux leurs réponses
 

Vous avez aimé cet article ? On a encore plein de sujets sur le feu : aidez-nous à continuer !

foodwatch est une association 100% indépendante qui refuse tout financement public ou dons d’entreprises qui pourraient présenter le moindre conflit d’intérêt. Ce sont donc vos dons qui garantissent notre liberté de parole et d’action pour enquêter, lancer l’alerte et faire bouger les choses. Ensemble, notre voix compte. Merci !

Je fais un don