Actualités 09.12.2021

Contamination des aliments par les huiles minérales : résultat des tests foodwatch

  • Huiles minérales

Un produit testé sur huit contaminé. foodwatch a réalisé des tests en laboratoire pour déceler les hydrocarbures aromatiques d’huiles minérales (MOAH), ces toxiques dérivés du pétrole qui n’ont rien à faire dans l’alimentation. Alors que la présence, même infime, de telles substances peut altérer notre santé, nos tests dévoilent une affolante omniprésence de cette contamination. Détail des résultats et pétition à l’appui.

C’est quoi le danger des huiles minérales dans l’alimentation ? 

Avant de passer en revue les résultats de nos tests de 2021, clarifions quelques points. Les huiles minérales sont des dérivés du pétrole qui n’ont rien à faire dans notre alimentation et dont la dangerosité fait consensus au sein de la communauté scientifique. Ils sont classés en deux catégories : 

  • Les MOSH peuvent s’accumuler dans les organes, notamment le foie et la rate, et altérer notre santé. 
  • Les MOAH sont encore plus dangereux. Ils sont potentiellement cancérigènes, mutagènes (c’est-à-dire qu’ils altèrent le patrimoine génétique) et perturbateurs endocriniens. Les perturbateurs endocriniens, qui dérèglent le système hormonal, sont accusés d’une longue liste de maux comme le fait de nuire à la fertilité, augmenter le risque de malformations de fœtus, des cancers hormonaux dépendants, certaines formes de diabète…

Selon l’autorité sanitaire européenne (l’EFSA), toute exposition aux MOAH à travers l’alimentation présente un risque. Pour foodwatch, il est donc urgent d’interdire la vente de toute denrée contaminée au-dessus du seuil de détection qui s’établit aujourd’hui à 0.5 mg/kg.

Huiles minérales : détail des produits alimentaires contaminés selon les tests réalisés en 2021 par foodwatch


Pour la troisième fois, foodwatch a réalisé des tests en laboratoire. Nous avons ainsi acheté 152 références de produits en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Autriche et en Belgique. Dans cet échantillon, un produit sur huit s’est révélé contaminé par les redoutés MOAH. On retrouve notamment dans les cinq pays des cubes bouillon Knorr à des niveaux de contamination scandaleusement élevés. 

Que faire face à cette contamination?

Comme foodwatch le décrit dans ce dossier sur les dangers des huiles minérales , nos tests de 2021 font suite à de nombreuses révélations de foodwatch sur ce contaminant (trop) peu connu. Nous avions en effet déjà révélé la présence de ces MOSH et MOAH dans des laits infantiles, des pâtes, riz, lentilles, céréales, cacao en poudre… Une scandaleuse omniprésence des hydrocarbures d’huiles minérales dans une grande variété de produits alimentaires. 

A notre échelle de consommateurs et consommatrices, nous sommes démuni.es. Invisibles à l’œil nu, inodores, incolores, il vous est impossible de détecter leur présence : seuls des tests en laboratoire permettent de savoir. foodwatch appelle donc les entreprises à rappeler immédiatement les produits testés positifs et conseille aux consommateurs et consommatrices de ne pas les manger.  

A notre échelle de citoyens et de citoyennes, nous pouvons en revanche faire la différence. Signez la pétition pour secouer les Etats membres de l’Union européenne afin qu’ils prennent une mesure de bon sens : interdire la vente de produits contaminés par les MOAH, huiles minérales les plus dangereuses et s’assurer que les entreprises rappellent les produits concernés.

Mobilisez-vous contre la contamination de nos aliments !

Vous avez aimé cet article ? On a encore plein de sujets sur le feu : aidez-nous à continuer !

foodwatch est une association 100% indépendante qui refuse tout financement public ou dons d’entreprises qui pourraient présenter le moindre conflit d’intérêt. Ce sont donc vos dons qui garantissent notre liberté de parole et d’action pour enquêter, lancer l’alerte et faire bouger les choses. Ensemble, notre voix compte. Merci !

Je fais un don