Actualités 18.01.2022

15 jours pour interdire les nitrites ajoutés : interpellez vos député·es !

Veuillez cliquer pour afficher le lecteur YouTube

La proposition de loi pour interdire les nitrites et nitrates ajoutés dans l’alimentation – E249, E250, E251, E252 – sera débattue le 3 février prochain à l’Assemblée nationale, soit la veille de la Journée mondiale contre le cancer. Mais c’est maintenant que tout se joue. Il reste peu de temps pour convaincre les député.es de choisir le camp de la santé publique – et pas celui des lobbies de la charcuterie nitrée. Car ces additifs peuvent contribuer à la formation de composés potentiellement cancérogènes. Grâce à cette loi, des milliers de cancers seraient ainsi évitables. Sans hésiter, interpellons donc nos député·es !

Vous êtes plus de 362 000 citoyens et citoyennes à avoir signé la pétition  et rejoint le mouvement initié il y a deux ans par foodwatch, la Ligue contre le Cancer et Yuka pour obtenir cette interdiction.

Nos trois organisations ont remis ces signatures aux ministères de la Santé et de l’Agriculture . A présent, grâce à votre formidable mobilisation, une proposition de loi concrète est sur la table !

La désinformation des lobbies charcutiers, ça suffit

La victoire n’a jamais été si proche… mais le combat est encore loin d’être gagné car l’ombre des lobbies de la charcuterie plane au-dessus de l’hémicycle. La Fédération française des industriels charcutiers traiteurs (FICT) n’a pas hésité à traîner Yuka en justice pour tenter de bâillonner la mobilisation et semble déterminée à bloquer toute nouvelle mesure. Votre appui se révèle plus que jamais indispensable. A l’approche du vote, foodwatch, Yuka et la Ligue contre le cancer vous appellent maintenant à interpeller directement et personnellement un.e ou plusieurs député·es, au plus près de votre territoire grâce à notre outil de mobilisation. Vous l’avez compris : cette action à destination de vos représentants et représentantes à l’Assemblée est d’autant plus nécessaire que les industriels de la charcuterie vont peser de tout leur poids sur les décideurs pour empêcher cette interdiction.

Car oui, les industriels de la charcuterie ont beau déjà vendre de la charcuterie « sans nitrites », d’ailleurs souvent plus chère, ils n’hésitent pas à déployer une artillerie lourde de lobbying pour bloquer une loi qui les contraindrait. Des industriels comme Herta, Madrange, Cochonou, Auvernou, Montagne Noire, Fleury Michon et d’autres, se cachent derrière leur lobby la FICT (Fédération française des industriels charcutiers traiteurs) qui n’a aucun scrupule à créer du doute sur l’impact des additifs nitrés sur la santé et à attaquer celles et ceux qui informent les consommateurs.

Alors, dès maintenant, prenez quelques minutes pour changer la donne  et demandez à vos élu·es d’agir en faveur de l’intérêt général. Ensuite, nous vous tiendrons au courant et communiquerons sur les votes de chacun·e, en faveur ou contre la proposition de loi pour l’interdiction des nitrites ajoutés. 

Partagez le plus largement possible cet outil de mobilisation très simple mais qui peut faire la différence. Plus nous serons nombreux et nombreuses à interpeller nos député·es, plus nous aurons de chance de peser sur leurs votes.

Participez à l'action !

Questions / Réponses sur les nitrites ajoutés

Qu'est-ce que c'est ? A quoi servent-ils?  Quels risques pour la santé?  

CONSULTER LES FAQ