Actualités 09.06.2016

Impuissance, diabète, amputation… 6 vérités que les fabricants de soda vous cachent

Les grandes marques de sodas, à commencer par Coca-Cola, ont une part de responsabilité dans l’explosion des maladies chroniques, et notamment du diabète. Les fabricants martèlent leur message publicitaire : boire du soda c’est non seulement « cool », mais c’est aussi sain. À grands renforts de sponsoring ou de marketing ciblant les enfants, ils tentent de masquer la triste vérité : même en petites quantités, la consommation de boissons sucrées accélère le développement de maladies comme le diabète et l’obésité.

Alors que les sodas et autres boissons sucrées représentent l’un des apports majeurs en calories de notre alimentation, les études scientifiques sur le sujet démontrent qu’il existe un lien direct entre la consommation de ces boissons et l’obésité. 
Si les Français ne sont pas les plus gros consommateurs d’Europe de boissons sucrées – 65 litres par an et par habitant en France (contre 95 litres en moyenne en Europe), il ne faut pas sous-estimer l’obésité liée aux sodas car elle est vectrice de diabète, de problèmes cardiaques, ou encore d’AVC. . Il faut souligner que la plupart des boissons sucrées sont dépourvues de nutriments, vitamines, minéraux ou autres protéines. Elles contiennent uniquement des « calories vides », sans intérêt d’un point de vue nutritionnel.

Il est démontré que la consommation régulière de sodas est l’une des causes de surpoids et d’obésité. Bien que les études financées par l'industrie alimentaire concluent que, dans 80 % des cas, il n'existe aucun lien entre la consommation de boissons sucrées et le surpoids, les études indépendantes, elles, attestent le contraire : la consommation de boissons sucrées et le surpoids sont liés. En effet, boire une boisson sucrée ne mène pas à la même sensation de satiété que prendre un repas « solide », par exemple. Les consommateurs de sodas ne compensent donc pas cette prise de calories « liquides » par une réduction de leurs apports dans la journée, ce qui favorise la prise de poids. Ainsi, chez les adultes qui boivent des boissons sucrées tous les jours, le risque de surpoids ou d'obésité augmente de 27 % par rapport à ceux qui s'en abstiennent. Chez les enfants, il suffit d'une seule boisson sucrée de plus par jour pour augmenter de 60 % le risque d'obésité.

La consommation régulière de boissons sucrées n'augmente pas seulement le risque de surpoids et d'obésité, mais aussi celui de diabète de type 2. Selon une étude menée en 2010 par les scientifiques de la Harvard School of Public Health, le risque de développer un diabète de type 2 augmente de 26% chez les adultes qui boivent une ou deux canettes de boisson sucrée par jour par rapport à ceux qui n'en consomment que rarement.

Le diabète et l'impuissance vont souvent de pair. En altérant les nerfs et les vaisseaux, la maladie peut aussi altérer la sensation de désir et la capacité d'érection. 
Selon l'American Diabetes Association, 35 % à 75 % des diabétiques souffrent d'un dysfonctionnement de l'érection – contre 26 % seulement dans l'ensemble de la population. En outre, chez les diabétiques, les troubles érectiles se manifestent dix à quinze ans plus tôt.

Le diabète est la première cause d’amputation. Parce qu'il perturbe l'irrigation sanguine et la perception de la douleur dans les jambes et les pieds, le diabète peut provoquer des ulcères et des lésions chroniques. Résultat : près de 8.000 amputations dues au diabète sont réalisées chaque année en France. Or la majeure partie de ces interventions pourrait être évitée, selon les spécialistes.

Les risques pour la santé dus à la consommation de boissons sucrées comme les sodas (y compris light), les boissons énergisantes ou les eaux minérales parfumées ne s’arrêtent pas là : Cola, Fanta, Sprite & Co. s’attaquent également à nos dents. La consommation fréquente d'aliments et de boissons sucrés entre les repas est, selon les dentistes, l'une des principales causes de problèmes dentaires. Les fédérations de dentistes nous mettent en garde : l’acidité des boissons sucrées, masquée par la présence d’édulcorants, se glisse dans le moindre recoin de la bouche et attaque l’émail.

Veuillez cliquer pour afficher le lecteur YouTube

en vidéo